Alonso juge injustes les règles actuelles sur les drapeaux rouges

Pour Fernando Alonso, il est "injuste" que les pilotes de Formule 1 qui causent des drapeaux rouges sur accident en qualifications puissent conserver leur position sur la grille.

Neuvième des qualifications du GP d'Azerbaïdjan, Fernando Alonso s'est hissé en Q3 d'une séance "bordélique" marquée par quatre drapeaux rouges. Le dernier, consécutif aux sorties de Yuki Tsunoda et Carlos Sainz, ayant mis fin aux qualifications en figeant la hiérarchie de la seule tentative réalisée par les 10 pilotes encore présents à ce stade.

Cette situation est intervenue deux semaines après qu'un crash, survenu dans les mêmes circonstances, a mis fin à la Q3 et empêché toute amélioration des pilotes se trouvant dans une dernière tentative. Si, en Principauté, Charles Leclerc a payé très cher sa sortie de piste en ne pouvant pas prendre part à la course le lendemain, Alonso estime que la réglementation actuelle de la F1 offre un avantage injuste aux pilotes accidentés qui peuvent prendre tous les risques et s'accidenter en ayant la possibilité de changer la plupart des pièces sans pénalité.

Lire aussi :

Pour le double Champion du monde, il faudrait introduire une règle similaire à l'IndyCar en discipline reine, qui priverait automatiquement tout pilote responsable d'un drapeau rouge de ses meilleurs temps, afin d'éviter qu'ils soient tentés d'aller "au-delà de leurs possibilités".

"C'était bordélique, il était difficile de se mettre dans le rythme, mais c'était la même chose pour tout le monde", a expliqué Alonso pour Sky Sports F1. "Je pense que nous n'avons pas utilisé tout le potentiel de la voiture car à chaque fois que nous avons mis un nouveau train de pneus, nous ne l'avons pas utilisé."

"[Il est] probablement injuste que les gens qui se sont accidentés puissent réparer la voiture et démarrer à leur position demain. Toutes les autres voitures, nous sommes en parc fermé jusqu'à demain, on ne peut pas toucher la voiture, donc pourquoi peuvent-ils changer toutes les pièces qui sont à l'origine du drapeau rouge ? Peut-être qu'un jour nous nous trouverons dans cette position et que nous tirerons avantage de la règle."

"Je pense que les gens doivent se calmer un petit peu et piloter à 98% sur un circuit urbain parce que si vous vous accidentiez et que vous démarriez la course en dernière place, peut-être que vous n'iriez pas au-delà de vos possibilités. Et je crois qu'aujourd'hui il y a beaucoup de gens qui pilotent au-delà de leurs capacités ou de celles de leur voiture."

Sur le plan des performances, Alonso s'est dit encouragé par le rythme de l'Alpine, s'estimant "à l'aise" et se montrant optimiste quant à sa capacité à inscrire des points pour la première fois depuis le Portugal. "Je pense que nous avons une bonne voiture, elle a été bonne tout le week-end, nous avons été dans le top 10 à chaque séance et nous sommes à l'aise. Ici, vous pouvez dépasser si vous avez le rythme, et il faut prendre soin des pneus ; ça sera le sujet chaud pour [la course] j'imagine. Mais nous sommes raisonnablement confiants pour prendre de bons points."

partages
commentaires

Related video

Duels en qualifications : le point après le GP d'Azerbaïdjan 2021

Article précédent

Duels en qualifications : le point après le GP d'Azerbaïdjan 2021

Article suivant

Comment Hamilton s'est remis d'un "désastre" à Bakou

Comment Hamilton s'est remis d'un "désastre" à Bakou
Charger les commentaires