Alonso : "Jamais les mêmes sensations qu'en 2004-2005"

partages
commentaires
Alonso :
Par : Basile Davoine
28 févr. 2017 à 10:55

Le double Champion du monde porte un regard très positif sur les nouvelles F1, mais précise qu'il sera impossible de retrouver les même sensations au volant qu'au milieu des années 2000.

Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren, dans son cockpit

B.D., Barcelone - Si sa journée de lundi s'est résumée à un roulage limité en raison des soucis moteur de la McLaren-Honda, Fernando Alonso porte déjà un jugement positif sur les F1 2017. L'Espagnol espère que ce changement de réglementation redonnera à la catégorie reine ses lettres de noblesse aux yeux des spectateurs.

Néanmoins, le double Champion du monde a précisé qu'il était impossible de comparer ces nouveaux bolides à ceux du milieu des années 2000. Une période qu'il faut selon lui définitivement oublier, car il sera impossible de reproduire les mêmes sensations à leur volant en dépit des chronos qui pourraient être semblables.

"Les sensations ne seront jamais les mêmes qu'en 2004 et 2005, car il y avait sur les voitures une liberté aérodynamique que nous n'avons pas aujourd'hui", explique Alonso. "Avec les moteurs, c'était très différent, particulièrement avec les 130 kg de moins que nous avions par rapport à maintenant, et les 230 kg de moins en course. C'est donc impossible de retrouver ce que nous avions en 2004 en termes de sensations."

"Concernant les temps au tour, ça pourrait être possible, mais si l'on mettait ces pneus sur les voitures de 2004, nous tournerions en 1'14 ou quelque chose comme ça, donc c'est différent." 

En piste, Alonso a déjà apprécié ce qu'il a pu entrevoir. Lui qui portait un jugement sévère sur les monoplaces de l'ère hybride depuis 2014 semble de nouveau séduit par le fruit de la nouvelle réglementation technique, même s'il est encore loin d'avoir pu attaquer au volant d'une MCL32 récalcitrante jusqu'à présent. 

"J'aime ce que j'ai vu hier [dimanche] et aujourd'hui [lundi]", assure-t-il. "Les voitures avec lesquelles j'ai partagé la piste ressemblaient à des Formule 1, de très belles voitures. Espérons pouvoir transmettre ces sensations aux fans, aux gens qui viennent sur le circuit et qui regardent la télévision, afin qu'ils puissent oublier ce qu'ils ont vu ces dernières années."

Prochain article Formule 1
Technique - Ce qui se cache sous la Toro Rosso STR12

Previous article

Technique - Ce qui se cache sous la Toro Rosso STR12

Next article

Bottas - "Le plus physique depuis que je pilote"

Bottas - "Le plus physique depuis que je pilote"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Shop Now
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités