Alonso déplore les risques inutiles pris par Kvyat au départ

Dixième à l'entrée du premier virage du Grand Prix d'Autriche, le pilote McLaren-Honda a perdu tous ses espoirs après un accrochage provoqué par Daniil Kvyat.

Alonso déplore les risques inutiles pris par Kvyat au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12 se percutent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12 se percutent
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 F1 W08 mène au départ alors que Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 et Fernando Alonso, McLaren MCL32 se percutent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12 se percutent
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, avec un aileron avant cassé
Accrochage Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, Fernando Alonso, McLaren MCL32
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12 se percutent
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, évite Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, et Fernando Alonso, McLaren MCL32

Contraint à l'abandon dès le départ du Grand Prix d'Autriche, Fernando Alonso a été victime – avec Max Verstappen – de l'erreur de Daniil Kvyat au premier freinage. Pour le pilote espagnol, c'est l'incertitude autour de l'avenir du Russe en Formule 1 et chez Toro Rosso qui est à l'origine de telles prises de risques de sa part.

"Nous savons évidemment que c'est compliqué au départ en partant du milieu du peloton, mais dans les premiers mètres de la course, il n'est pas nécessaire de gagner ces quelques mètres supplémentaires", estime Fernando Alonso. "Les gars derrière ont parfois besoin de faire leurs preuves pour leur baquet et leur avenir. Ils prennent un petit peu trop de risques." 

Daniil Kvyat a rapidement été sanctionné par les commissaires d'une pénalité de passage par les stands, qui a mis un terme à tous ses espoirs. Néanmoins, la punition est clémente aux yeux d'Alonso, qui attendait plus pour un pilote qui a provoqué la perte de deux concurrents.

"C'était le premier virage, et il y a du monde qui arrive un petit peu trop vite de derrière, qui détruit votre course", insiste le pilote McLaren. "Nous sommes ici en train de vous parler, nous ne sommes plus dans la voiture, donc un drive through est probablement une petite pénalité. C'est comme ça. J'espère que la prochaine fois nous n'aurons pas de problèmes au premier virage."

Kvyat donne sa version des faits

Seizième et bon dernier du Grand Prix, à trois tours du vainqueur, Daniil Kvyat ne livre cependant pas la même version des faits. D'après le pilote Toro Rosso, l'accrochage trouve son origine dans le freinage prudent d'Alonso suite au souci d'embrayage rencontré par Verstappen.

"Je n'ai pas trop vu ce qui se passait devant moi, je crois que Verstappen avait un problème aussi, donc Alonso a réagi par rapport à ça", explique le pilote russe. "Donc il dit ça, je ne l'ai pas vu, il a ralenti et moi, de l'autre côté, j'ai freiné là où j'ai mes marques, et j'ai vu Fernando prendre de la marge. En essayant de corriger ça, les roues se sont bloquées, et on espère alors que ça se passe du mieux possible à ce moment-là. L'accrochage est survenu, c'est aussi simple que ça."

partages
commentaires
Pourquoi Bottas n'a pas été pénalisé pour son départ

Article précédent

Pourquoi Bottas n'a pas été pénalisé pour son départ

Article suivant

Hamilton : "J'étais le plus rapide" au Red Bull Ring

Hamilton : "J'étais le plus rapide" au Red Bull Ring
Charger les commentaires