Alonso - Les évolutions de Honda ne concernent pas la performance

Le Grand Prix du Canada qui aura lieu ce week-end a beaucoup fait parler en amont en ce qui concerne le développement des motorisations. Exigeant avec les unités de puissance, le circuit Gilles Villeneuve est attendu pour voir les motoristes apporter des évolutions et des améliorations.

On le sait, Honda va introduire un V6 revu et corrigé à Montréal ce week-end. Mais Fernando Alonso a minimisé les espoirs de voir le bloc nippon se montrer plus puissant et plus performant. C'est avant tout la fiabilité qui fait l'objet des efforts du constructeur japonais.

"En fait, le moteur est exactement le même ce week-end qu'à Monaco", révèle Alonso. "Nous avons utilisé deux jetons  [de développement] sur les neufs, mais davantage pour des raisons de fiabilité, pour certains des problèmes auxquels nous avons fait face récemment. En termes de performance, ce devrait être exactement pareil, nous verrons bien."

"Pour nous chez McLaren, avoir la possibilité de marquer encore des points sera une bonne nouvelle. A Barcelone nous visions la 9e place à la fin de la course avant l'abandon ; à Monaco nous étions 8e et 9e, donc après avoir manqué deux opportunités d'être dans les points en ce qui me concerne, j'espère que la troisième sera la bonne."

Alonso insiste sur la marge de progression du châssis

Si les insuffisances de l'unité de puissance Honda ont beaucoup coûté à McLaren depuis le début de la saison, il ne s'agit pas du seul domaine dans lequel le package doit progresser. L'équipe de Woking doit elle aussi travailler avec beaucoup d'abnégation sur le châssis de la MP4-30, qui ne donne pas encore satisfaction à ses pilotes. Monaco en a été la preuve selon Alonso, malgré les premiers points inscrits par Jenson Button.

"C'était un week-end dont nous attendions beaucoup, car l'importance de la puissance était assez faible à Monaco, et nous n'avons pas été aussi performants que ce que nous pensions, donc nous étions aussi en difficulté avec la partie châssis", explique l'Espagnol.

"Nous avons une bonne compréhension de ce qui nous manque en ce moment en termes de grip mécanique, et en termes de comportement aérodynamique de la voiture aussi, donc il y a plusieurs choses à faire de notre côté. Nous devons progresser dans plusieurs domaines, pas seulement sur le plan de l'unité de puissance."

Mais la première case essentielle à cocher reste celle de la fiabilité, ni plus ni moins.

"La fiabilité n'est pas suffisante non plus. J'ai abandonné à Barcelone, j'ai abandonné durant les qualifications à Monaco, j'ai abandonné en course à Monaco, donc il y a des projets d'amélioration à avoir."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Circuit Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags moteur, performance, v6