Des points dans un GP que McLaren aurait dû gagner, selon Alonso

Le double Champion du monde a réussi à inscrire les deux premiers points de la saison de McLaren-Honda, mais pointe du doigt à sa manière le manque de performance de l'unité de puissance japonaise.

Des points dans un GP que McLaren aurait dû gagner, selon Alonso
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32

Fernando Alonso estime que, dans des circonstances qu'il estime "normales", il aurait dû être en position de se battre pour la victoire à Bakou ce dimanche. Une remarque qu'il a d'ailleurs formulée pendant la course à la radio.

Parti depuis la dernière ligne de la grille de départ, l'Espagnol avait reçu 40 places de pénalité pour de multiples changements de composants moteur ce week-end. Mais il a profité du chaos qui a régné tout au long de la course pour remonter jusque dans les points. Un temps cinquième, il a finalement terminé neuvième sous le drapeau à damier.

"C'était une course que, dans des circonstances normales, nous aurions dû gagner, car j'étais avec Ricciardo [qui a remporté la course] quand la première voiture de sécurité est entrée en piste", assure le double Champion du monde. "Hamilton a perdu son appui-tête, Vettel a été pénalisé, les deux Force India étaient dehors, Kimi [Räikkönen] a abandonné… Donc on est automatiquement dans le top 2 ou 3, donc nous aurions dû nous battre pour la victoire. Malheureusement, nous n'étions pas dans cette position."

Lors de ce huitième Grand Prix de la saison, Alonso a finalement ouvert son compteur tout comme celui de McLaren-Honda, qui reste néanmoins à la dernière place du championnat. Un résultat qu'il n'aurait pas osé espérer et qui tient vraiment aux multiples incidents survenus devant lui. Car la longue ligne droite du circuit de Bakou a lourdement pénalisé une MCL32 ne disposant pas de la puissance nécessaire pour résister à la concurrence.

"Dans notre cas, tout a fonctionné en notre faveur", admet Alonso. "C'est une de ces journées où l'on gagne gratuitement des places grâce à des éliminations, mais après, c'est dommage de ne pas pouvoir les conserver en raison de nos déficiences. Marquer deux points à Bakou était impossible à imaginer avant d'arriver ici, donc c'est bienvenu."

partages
commentaires
Ocon sur l'accrochage avec Pérez : "C'est la course"

Article précédent

Ocon sur l'accrochage avec Pérez : "C'est la course"

Article suivant

Accrochage avec Ocon : Pérez demande à Force India d'agir

Accrochage avec Ocon : Pérez demande à Force India d'agir
Charger les commentaires