Alonso : McLaren à son "plus bas niveau" à Melbourne

Enthousiaste à l'idée de disposer d'une monoplace équipée du moteur Renault, qui a succédé à Honda chez McLaren, Fernando Alonso estime que le Grand Prix d'ouverture à Melbourne sera celui où son écurie sera la moins performante.

McLaren a connu des essais hivernaux prometteurs en termes de rythme pur mais inquiétants sur le plan de la fiabilité, avec de nombreux problèmes qu'il a fallu résoudre au cours des deux dernières semaines. L'écurie de Woking espère être venue à bout de tous ces ennuis, mais seul le verdict de la piste comptera. Fernando Alonso, lui, table en effet sur une courbe de progression rapide pour la suite de la saison.

Le double Champion du monde, qui trépigne d'impatience après les trois années cauchemardesques de la collaboration entre McLaren et Honda, estime qu'il existe un risque évident de devoir évoluer en milieu de grille ou a à une place éloignée des ambitions de son équipe à Melbourne, mais cela ne devrait en aucun cas préfigurer de la suite.

"Ce sera notre niveau le plus bas", semble prévenir le pilote espagnol. "Je pense que nous progresserons énormément pendant la saison. Je crois que nous devrions être l'équipe qui progressera le plus par rapport aux autres, en raison de l'intégration de la nouvelle unité de puissance qui demande du temps, en raison du châssis qui a été conçu pour recevoir de nombreuses évolutions en cours de saison, lesquelles qui arriveront très bientôt, lors des premières courses. Je pense donc que ce que nous allons voir ici va être important, oui, mais ce sera de mieux en mieux. Je m'attends à ce que McLaren soit très fort en deuxième partie de saison."

Q3, points et top 5

Les multiples grains de sable qui sont venus enrayer la machine lors des essais de Barcelone, et affecter grandement le temps de piste, n'ont pas entamé la confiance et l'optimisme de Fernando Alonso, convaincu de vivre une belle saison.

"Je pense que ça n'a pas changé à Barcelone", assure-t-il quant à son état d'esprit. "Nous avons connu des hauts et des bas, et certains problèmes de fiabilité, mais ils sont désormais réglés. Il n'y avait pas de solution difficile, mais il faut du temps à l'usine. En février, les voitures sont nouvelles, puis les essais sont compliqués car avec deux semaines consécutives, s'il y a quelque chose à revoir, il faut attendre. C'est ce que nous avons fait."

J'espère être proche du podium sur quelques Grands Prix.

Fernando Alonso

"Les sentiments que j'avais avant Barcelone et ceux que j'ai aujourd'hui sont les mêmes. Ce devrait être une bonne saison pour nous, de retour à une place où nous devrions prendre un peu plus de plaisir. J'espère être 100% du temps en Q3, être régulièrement dans les points, me battre pour le top 5, et j'espère être proche du podium sur quelques Grands Prix." 

"Nous avons vu Williams décrocher un podium à Bakou l'année dernière, les Force India en être très proches, donc nous savons que les opportunités se présenteront, et si c'est le cas, nous espérons les saisir."

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Jeudi
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités