Alonso : McLaren pouvait faire 1er et 2e sans déficit moteur

Fernando Alonso croit que McLaren aurait pu monopoliser le haut de la feuille des temps lors des qualifications du Grand Prix de Belgique sans le déficit de puissance des moteurs Honda.

Alonso : McLaren pouvait faire 1er et 2e sans déficit moteur
Fernando Alonso, McLaren, Stoffel Vandoorne, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32

L'Espagnol semblait en lice pour la Q3 avant un problème de déploiement de l'énergie de l'unité de puissance lors de son dernier run, lui faisant perdre une demi-seconde et l'éliminant en Q2. Alonso, qui a crié à la radio "pas de puissance", débutera la course depuis le 11e rang.

Selon les calculs du double Champion du monde, il aurait pu être le plus rapide si McLaren n'avait pas été ralenti par le manque de puissance du moteur Honda à Spa.

"Nous aurions aimé être là, mais globalement ce fut une journée très positive", a déclaré Alonso. "En Q2, avant la dernière tentative, nous étions à 1,5 seconde sur une piste où nous savons ce que nous perdons avec le moteur, donc nous aurions facilement été en première et seconde positions."

"La batterie n'a pas fonctionné et j'ai perdu six dixièmes du virage 11 au 12. J'étais deux dixièmes plus rapide que dans le tour précédent, donc j'aurais amélioré d'un ou deux de plus dans le dernier secteur, donc nous aurions été en Q3 sans aucun problème."

"Au final, partir 11e avec des pneus neufs va peut-être nous donner une opportunité supplémentaire dont nous essaierons de tirer parti demain."

Alonso a bénéficié de l'aspiration de son équipier Stoffel Vandoorne, qui a passé la séance à aider l'Espagnol, étant donné qu'il s'élancera de l'arrière de la grille en raison de ses pénalités moteur. 

Alonso a expliqué qu'il lui rendrait la pareille lors du prochain week-end, en Italie. "Nous l'avions prévu. La semaine prochaine, ça sera dans l'autre sens parce que c'est mon tour. Nous avons essayé de tirer avantage des pénalités, il faut trouver du positif et essayer de faire ce qui est le mieux pour l'équipe."

"Comme je l'ai dit, si j'avais été en Q3 avec seulement un train de pneus restant, alors on aurait visé la neuvième ou la dixième place, donc partir 11e avec des pneus neufs n'est pas un désavantage."

Vandoorne, qui va faire face à 65 places de pénalité sur la grille, a terminé la séance au 15e rang. "Ça a été une journée raisonnablement positive. J'ai préparé la course tout le week-end parce que je sais que je vais partir de l'arrière."

"Donc, aujourd'hui il s'agissait d'aider Fernando, pour avoir les deux voitures en Q2, [...] avec l'aspiration, donc c'est ce que nous avons fait. Malheureusement, nous avons manqué la Q3 de peu avec lui."

partages
commentaires
Räikkönen victime de vibrations à Spa
Article précédent

Räikkönen victime de vibrations à Spa

Article suivant

Vettel : "Je crois toujours que Ferrari a quelque chose d'unique"

Vettel : "Je crois toujours que Ferrari a quelque chose d'unique"
Charger les commentaires