Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
47 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
54 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
68 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
82 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
96 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
103 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
117 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
131 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
138 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
152 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
173 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
215 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
222 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
243 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
257 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
271 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
292 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
306 jours

Alonso : 70% du travail de McLaren est pour 2019

partages
commentaires
Alonso : 70% du travail de McLaren est pour 2019
Par :
27 juil. 2018 à 07:45

À en croire Fernando Alonso, McLaren passe le plus clair de son temps depuis plusieurs semaines à travailler en vue de la saison 2019, y compris lors des Grands Prix.

Fernando Alonso, McLaren MCL33, sur la grille
Fernando Alonso, McLaren, lors de la parade des pilotes
Nez et aileron avant d'une McLaren MCL33
Le logo McLaren sur le matériel des stands
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Vue détaillée de l'aileron arrière de la McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren, est interviewé sur scène
Fernando Alonso, McLaren MCL33, sur la grille
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33

En marge du Grand Prix de Grande-Bretagne, quelques jours après le remaniement interne provoqué par la démission d'Éric Boullier, McLaren a reconnu que sa monoplace 2018 affichait un gros déficit d'appui aérodynamique. Lors des derniers Grands Prix, les vendredis d'essais libres ont ainsi davantage servi à tester des pièces expérimentales pour corriger ce défaut.

Fernando Alonso assure que son équipe a maintenant une compréhension claire de ce qui n'a pas fonctionné sur la MCL33, mais intégrer des solutions serait trop long alors que le cap de la mi-saison a été franchi. D'où le choix fait par l'écurie de Woking de se concentrer essentiellement sur la saison prochaine.

"Nous travaillons très dur et en profondeur pour comprendre les faiblesses de la voiture", insiste Fernando Alonso. "En cherchant pendant trois ou quatre vendredis en EL1, en faisant du développement aéro et de la compréhension aéro, nous savons que nous avons peut-être compromis un peu trop le week-end de course et la performance en qualifications. Mais nous avons énormément d'informations grâce à ces vendredis, et je pense que nous savons désormais exactement quoi faire."

Lire aussi :

"Il y a quelques corrections pour cette année, mais disons que 70% des connaissances et de la compréhension de cette voiture seront pour le projet de l'année prochaine, car ça demande du temps, trois ou quatre mois de développement en soufflerie, etc. C'est probablement mieux d'investir pour l'année prochaine."

"Parfois, c'est bien d'aller en profondeur dans les problèmes ainsi que dans la compréhension de la monoplace, et je perçois donc un avenir plus clair et plus brillant, avec tous les problèmes passés en revue et la compréhension que l'on a. Je pense que nous avons une direction claire désormais, c'est le plus important."

Une seule évolution en 2018 !

D'après Alonso, McLaren va en partie conserver cette approche durant la deuxième moitié de la saison, à savoir utiliser chaque vendredi matin afin de développer des éléments et des concepts pour 2019. Cependant, le pilote espagnol espère tout de même des essais libres également plus conventionnels, notamment ce week-end à Budapest pour préparer au mieux la suite du week-end.

"Nous avons quelques évolutions pour ce Grand Prix, et nous allons nous concentrer sur le fait de les valider aussi, pas seulement sur la compréhension normale de la voiture", précise-t-il. "Nous devons aussi tester la performance et les gains apportés par les dernières pièces, en espérant voir de meilleurs résultats."

Des évolutions qui restent toutefois en deçà de ce qu'espérait Alonso cette année : "Nous avons en fait eu une seule évolution [majeure] cette année, à Barcelone. Sur tous les autres Grands Prix, nous avons apporté des petites pièces qui n'étaient pas significatives pour la performance."

"Certaines de ces pièces étaient expérimentales, certaines étaient négatives, donc globalement nous n'avons apporté qu'une seule évolution. Nous étions entre la septième et la dixième place en Australie, au début de l'année, nous avons reculé à Barcelone, à Monaco, et nous continuons à reculer. J'espère que le week-end qui arrive nous placera à l'avant du milieu de peloton."

Article suivant
Ferrari : un aileron arrière soufflé pour arme secrète ?

Article précédent

Ferrari : un aileron arrière soufflé pour arme secrète ?

Article suivant

Ricciardo aura un nouvel ingénieur s'il reste chez Red Bull

Ricciardo aura un nouvel ingénieur s'il reste chez Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Lieu Hungaroring
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine