Alonso aura le moteur 3.7 et une pénalité sur la grille

En Lombardie, tous les regards sont tournés vers Fernando Alonso, à la veille d'un mois de septembre où le double Champion du monde a annoncé son intention de prendre une décision sur son avenir en Formule 1.

Alonso aura le moteur 3.7 et une pénalité sur la grille
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32, abandonne
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren, contraint à l'abandon
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32

B.V., Monza - C'est il y a seulement quatre jours que Fernando Alonso a connu une nouvelle course difficile au Grand Prix de Belgique. Après s'être hissé dans le top 10 sur la grille de départ et même à la septième place en début de course, le pilote McLaren a irrémédiablement rétrogradé au classement, victime d'un manque de vitesse de pointe, avant d'abandonner en raison d'un problème moteur.

Il n'y avait pourtant aucun souci sur l'unité de puissance Honda ; c'est en tout cas ce qu'a conclu l'analyse des techniciens du motoriste japonais. Or, il se murmure qu'Alonso aurait "décidé" d'abandonner après avoir demandé s'il allait pleuvoir d'ici la fin de la course.

"J'ai lu ça, et je suis surpris de le lire", s'étonne l'Espagnol. "Les gens semblent oublier que je suis là depuis trois ans, que je me bats pour la Q1, que je donne le maximum, qu'en Hongrie j'ai poussé ma voiture dans une montée pour pouvoir faire un autre run en Q2, que j'ai essayé de courir avec une côte cassée à Bahreïn."

Toujours est-il que malgré une unité de puissance réutilisable à l'avenir, Alonso en aura une nouvelle pour le Grand Prix d'Italie. Ce ne sera toujours pas la quatrième spécification tant attendue, ni celle déjà employée auparavant, mais une version intermédiaire, que le vétéran dénomme 3.7.

"Quand je suis arrivé ce matin, j'ai demandé quelle était la situation, et nous ne savions pas encore si nous allions avoir le nouveau moteur à cette course", relatait-il cet après-midi. "Il y a dix minutes, ils ont décidé de changer le moteur et de prendre la pénalité ici. C'est 3.7, mais je ne connais pas exactement la différence." Rappelons qu'Alonso avait la version 3.5 à Spa, tandis que son coéquipier Stoffel Vandoorne était équipé de la 3.6.

La rumeur McLaren-Renault

Parmi les autres bruits de paddock cette semaine, il se pourrait qu'Alonso ait posé un ultimatum à McLaren : sa présence serait conditionnée à un partenariat avec un autre motoriste, la seule option vraisemblable étant Renault. "Ce n'est absolument pas vrai", affirme l'Ibère avec fermeté. "J'ai lu ça cette semaine. Je n'ai absolument pas décidé, et plus que tout, je ne suis pas plus grand qu'une équipe."

"Nous sommes 1000 personnes chez McLaren-Honda qui travaillent pour le championnat. Nous savons que les choses ne vont pas dans la bonne direction, nous ne sommes pas suffisamment compétitifs après trois ans. Nous voulons tous changer cette situation. Je ne suis qu'une personne parmi ces 1000, et probablement la moins importante. Pour McLaren, c'est crucial d'améliorer cette situation."

Enfin, Alonso réaffirme son talent, alors qu'il a récemment fêté son 36e anniversaire. Sa motivation a beau être remise en question, tout comme son avenir en Formule 1, peut-être ne va-t-il pas quitter le paddock de sitôt.

"Je suis plus compétitif que jamais. Stoffel est un grand talent, il a dominé les formules de promotion comme [Charles] Leclerc maintenant, mais il n'y a jamais eu une telle différence entre mon coéquipier et moi. J'ai vraiment le sentiment de pouvoir piloter ces voitures à un niveau sans précédent pour moi. Je peux continuer à piloter jusqu'à ce qu'un coéquipier soit plus rapide que moi !" conclut celui qui n'a jamais marqué moins de points que son coéqupier sur l'ensemble d'une saison, à l'exception notable de la saison 2015.

partages
commentaires
Hamilton : "Je n'ai jamais discuté avec une autre équipe"

Article précédent

Hamilton : "Je n'ai jamais discuté avec une autre équipe"

Article suivant

Palmarès - Les vainqueurs du GP d'Italie depuis 2000

Palmarès - Les vainqueurs du GP d'Italie depuis 2000
Charger les commentaires