Alonso dit avoir "des options pour gagner l'an prochain"

Fernando Alonso assure détenir des options qui lui permettraient de se battre pour la victoire en 2018, alors que son avenir en F1 n'est pas encore décidé.

Alonso dit avoir "des options pour gagner l'an prochain"
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32, rentre dans sa voiture
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32

Fernando Alonso sera en fin de contrat avec McLaren à l'issue de la saison et a souvent répété qu'il prendrait une décision sur la suite de sa carrière au mois de septembre. Alors que les portes des écuries de pointe se sont refermées les unes après les autres, le double Champion du monde semble disposer d'un choix très limité. Il assure pourtant qu'il sera en mesure de rouler dans une voiture compétitive la saison prochaine, sans préciser si ce sera chez McLaren ou ailleurs, voire même si ce sera en Formule 1 ou ailleurs.

"Je vais regarder toutes les options dont je dispose et décider quelle est la meilleure", explique le pilote espagnol. "Je crois qu'il y a des options sur le marché pour gagner l'an prochain, et ce sera ma seule intention. Si je ne peux pas les trouver ou les voir, j'essaierai de gagner, peu importe où je vais. Mais je pense que ça se passera bien, et je suis optimiste."

Outre la possibilité d'une prolongation chez McLaren, Renault et Williams sont les autres destinations en F1 dont Fernando Alonso pourrait prendre le chemin. L'option Renault a toutefois pris du plomb dans l'aile suite aux récentes déclarations de Cyril Abiteboul, son directeur général.

Dans le paddock de Monza, Alonso a reconnu qu'il "devenait stressé" au sujet de ses projets pour 2018, avant d'ajouter : "Je vais commencer à rencontrer l'équipe [McLaren] notamment pour savoir quelles sont les perspectives pour l'avenir, quelles sont les attentes pour l'année prochaine. Nous avons maintenant quelques ingrédients pour être champions. L'équipe a beaucoup progressé ces trois dernières années, lorsque je suis arrivé, donc je pense que nous avons le talent, les infrastructures et tout ce qu'il faut. Il nous manque juste de la compétitivité, ce qui est le plus important."

Pour le moment, McLaren n'a pas encore pris de décision finale quant à sa motorisation 2018, qui devrait se jouer entre la poursuite de la collaboration avec Honda ou un passage chez Renault. Le choix devrait être fait dans les jours ou semaines qui viennent, tandis que Zak Brown, directeur exécutif de McLaren, semble actuellement optimiste pour conserver Alonso, tout en n'excluant aucune alternative.

"Fernando ne nous a pas donné d'ultimatum, ni à eux [Honda] ni à nous ; tout ce qu'il veut, c'est une voiture compétitive", a-t-il rappelé vendredi. "Je passerai plus de temps avec lui ce week-end, et sa décision va se baser sur s'il pense que nous serons compétitifs ou non. Il n'est pas spécifiquement axé sur le moteur dans ses souhaits. Il n'a pas encore signé avec nous, les négociations sont en cours, elles se passent très bien, mais il faut avoir un plan B et un plan C, dans le cas où l'on ne trouverait pas un accord, et nous avons ces plans."

partages
commentaires
Ricciardo encaisse une pénalité encore plus lourde sur la grille
Article précédent

Ricciardo encaisse une pénalité encore plus lourde sur la grille

Article suivant

Force India déçu de ne pas avoir l'évolution Mercedes

Force India déçu de ne pas avoir l'évolution Mercedes
Charger les commentaires