Alonso n'était "pas fier de son pilotage" avant la course

Fernando Alonso est heureux d'avoir rapporté deux points à Alpine lors du Grand Prix de Mexico, après une séance de qualifications qui ne l'a pas rendu "fier" de son pilotage.

Parti 12e sur la grille après avoir buté en Q1 lors des qualifications, Fernando Alonso s'est hissé dans le top 10 au terme de la course du Grand Prix de Mexico. L'Espagnol a permis à Alpine de ne pas repartir bredouille de l'épreuve et de rester, de justesse, devant AlphaTauri dans la lutte pour la cinquième place du classement constructeurs. Les deux écuries sont à égalité aux points, mais la victoire en Hongrie donne l'avantage à la structure française.

Une récompense d'autant plus bienvenue pour Alonso que la journée de samedi avait été compliquée : "Je suis content de ces deux points. Évidemment, le week-end a été difficile. Nous n'étions peut-être pas aussi compétitifs que nous l'espérions. Et puis hier, ouais, je n'ai pas fait un bon tour en qualifications. Donc oui, je n'étais pas très fier de mon pilotage hier."

"J'ai eu l'opportunité aujourd'hui [dimanche] de faire une meilleure course et je pense que tout le monde dans l'équipe l'a bien exécutée. Et oui, marquer des points même sur un week-end difficile, prouver que, vous savez, nous sommes très solides le dimanche, et je suis heureux pour ça."

Les choses auraient pu mal tourner quand il s'est retrouvé face à la monoplace de Valtteri Bottas, envoyée en tête-à-queue au premier virage par Daniel Ricciardo. "C'était effrayant, c'est sûr. Je pense que pour Sebastian [Vettel] et moi, nous étions sur le côté droit et oui, ce n'était pas la meilleure décision, mais heureusement nous avons eu la voiture en sécurité. Et nous avons continué plus ou moins dans les mêmes positions auxquelles nous avons commencé."

"Vous voulez toujours gagner des positions gratuitement, si possible, et quand l'un des meilleurs gars est au milieu de la piste avec des problèmes, évidemment il y a une opportunité de marquer plus de points et c'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Ce n'était donc pas une surprise, peut-être parce que nous savons combien le premier virage est délicat ici."

Lire aussi :
partages
commentaires
Verstappen a fait mouche en freinant "vraiment à la limite"
Article précédent

Verstappen a fait mouche en freinant "vraiment à la limite"

Article suivant

"On s'est fait Tsunoder" : Horner blâme les réseaux sociaux

"On s'est fait Tsunoder" : Horner blâme les réseaux sociaux
Charger les commentaires