Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
49 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
56 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
70 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
84 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
105 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
119 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
133 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
140 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
154 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
161 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
175 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
189 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
217 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
238 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
245 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
259 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
273 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
280 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
294 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
308 jours

Alonso perplexe face à sa perte de vitesse

partages
commentaires
Alonso perplexe face à sa perte de vitesse
Par :
10 juin 2018 à 07:30

Les qualifications du Grand Prix du Canada n'auront décidément pas été à la hauteur des attentes de McLaren, qui signe l'une de ses pires prestations de l'année.

Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren.
Fernando Alonso, McLaren MCL33.
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Serge Ibaka, joueur des Toronto Raptors, avec Fernando Alonso, McLaren.
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33

Septième en EL1 et dixième en EL2, Fernando Alonso avait bien lancé son week-end sur le Circuit Gilles Villeneuve mais n'a cessé de reculer dans la hiérarchie, tout comme son coéquipier Stoffel Vandoorne. Bénéficiant pourtant de l'évolution du groupe propulseur Renault, les pilotes McLaren ont passé de justesse le cap de la Q1 avec un demi-dixième d'avance sur un Pierre Gasly qui ne disposait plus de la nouvelle unité de puissance Honda, tandis que Romain Grosjean n'a même pas pu défendre ses chances.

Les McLaren fermaient donc logiquement la marche en Q2 et le constat est forcément amer pour Alonso, mieux placé des MCL33... à neuf dixièmes de la meilleure Renault et à 1"4 de la référence établie par Red Bull dans ce segment des qualifications. La comparaison est frappante.

"Nous savions que ce circuit risquait d'être difficile pour nous", commente l'Ibère. "Hier, nous nous sentions relativement compétitifs. Malheureusement, aujourd'hui, nous ne l'étions pas et nous sommes revenus à la position que nous craignions au début du week-end. Nous verrons demain, nous ne pouvons rien changer maintenant."

"Les performances sont en dents de scie pour tout le monde, pas seulement pour nous. Nous essayons d'analyser autant que possible, c'est difficile d'avoir une réponse claire. Monaco est un circuit très spécifique et si nous étions plus compétitifs là-bas, ça ne compte pas sur la globalité du championnat. Nous connaissons notre faiblesse, nous savons que nous devons progresser."

Lorsqu'il lui est demandé ce qui a changé par rapport à la veille, Alonso répond : "Vraiment rien. Puisque nous étions à l'aise avec la voiture hier, nous n'avons presque rien changé pour aujourd'hui. Ce matin, la sensation était similaire, ni meilleure ni pire, mais à chaque fois que je franchissais la ligne, il nous manquait toujours quelques dixièmes, donc nous avons un peu perdu en compétitivité. Nous analyserons comment et pourquoi. Maintenant, nous ne pouvons rien faire, donc espérons pouvoir remonter demain."

Les hypertendres pas privilégiés

Alonso va désormais espérer rebondir lors d'un Grand Prix du Canada qu'il a remporté en 2006 et qu'il sait être toujours fort en rebondissements. Une chose est toutefois probable : le pilote McLaren va bouder les gommes les plus tendres.

"Il reste beaucoup de simulations à faire et de stratégies à étudier", commente-t-il. "Il est possible que les hypertendres soient les pneus à éviter, surtout en partant en dessous de la 11e place. Nous avons un train d'ultratendres neufs et deux des rouges [supertendres] et nous allons essayer de tous les utiliser."

"C'est un circuit avec plein de Safety Cars d'habitude car les murs sont très près et il n'y a donc aucune façon d'évacuer les voitures. Nous allons donc prendre des risques au niveau de la stratégie. Nous n'avons rien à perdre. La course est demain, les points sont demain, on va attaquer !"

Article suivant
Verstappen s'installe en trouble-fête sur la grille de départ

Article précédent

Verstappen s'installe en trouble-fête sur la grille de départ

Article suivant

Renault s'attend à une course "difficile"

Renault s'attend à une course "difficile"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel