Alonso : Je perdais du temps en F1 avant ma pause de deux ans

Fernando Alonso avait l'impression de "perdre du temps" en Formule 1 avant de mettre sa carrière en pause, ce qui lui a permis de relever de nouveaux défis.

Alonso : Je perdais du temps en F1 avant ma pause de deux ans

À la fin de la saison 2018, Fernando Alonso a décidé de mettre en pause son aventure en Formule 1 après 32 victoires et deux Championnats du monde remportés. Le pilote espagnol s'est alors concentré sur la Triple Couronne du sport automobile en participant aux 24 Heures du Mans avec Toyota et aux 500 Miles d'Indianapolis avec McLaren. Alonso a également goûté à d'autres disciplines en prenant le départ du Dakar et des 24 Heures de Daytona.

Désormais de retour en Formule 1 avec Alpine, Alonso a récemment révélé avoir retrouvé un sourire qu'il avait perdu au cours des derniers Grands Prix disputés avec McLaren. Interrogé sur ce qui l'a poussé à faire son come-back en catégorie reine, l'Espagnol a expliqué qu'il n'y avait plus de défis sortant du cadre de la Formule 1 à relever.

Lire aussi :

"Deux facteurs jouent un grand rôle [dans mon retour]", a déclaré Alonso. "Premièrement, je pense que les deux années hors de ce sport étaient nécessaires pour moi après 18 saisons non-stop en Formule 1. Cela était devenu trop exigeant. J'avais d'autres défis en tête, comme Le Mans, Daytona, le Championnat du monde d'Endurance, etc. Je devais les relever et cocher ces cases pour être heureux et me sentir libre. Avant de relever ces défis, je perdais du temps en F1, surtout lors des dernières saisons. Donc maintenant que ces défis ont été relevés, je me sens plus libre et je profite de chaque Grand Prix."

Et la manière dont il s'est rapidement intégré à l'écurie Alpine est la deuxième raison contribuant au bonheur d'Alonso cette saison. En faisant fi des changements de nom, il s'agit de sa troisième aventure au sein de la structure basée à Enstone, après celle de 2002 à 2006 et celle de 2008 à 2009.

"Le deuxième [facteur] est l'équipe. Je pense que l'équipe est incroyable. Il y a une telle atmosphère et une telle motivation à Enstone et à Viry-Châtillon [où le moteur V6 est développé, ndlr]. Tout le monde fait un travail sensationnel sur la manière dont nous abordons chaque week-end et la manière dont nous gérons les petits succès que nous pouvons parfois décrocher et les autres mauvais moments. Nous avançons tous ensemble dans la même direction, et cela fait du bien."

partages
commentaires

Related video

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés
Article précédent

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés

Article suivant

Ces Grands Prix de Formule 1 terminés sous Safety Car

Ces Grands Prix de Formule 1 terminés sous Safety Car
Charger les commentaires