Alonso s'est plaint de Stroll, averti par les commissaires

Lance Stroll a été averti par les commissaires du Grand Prix d'Italie après un incident survenu sous drapeau jaune.

Alonso s'est plaint de Stroll, averti par les commissaires

Dans le viseur des commissaires à la fin du Grand Prix d'Italie, Lance Stroll a finalement échappé à toute sanction, s'en tirant avec un avertissement. Le Canadien a terminé la course à la septième place, inscrivant des points importants pour maintenir Aston Martin à flot au championnat constructeurs par rapport à Alpine et AlphaTauri.

Huitième du Grand Prix derrière Stroll, Fernando Alonso s'est justement plaint d'un avantage gagné injustement à ses yeux par son adversaire, estimant qu'il n'avait pas suffisamment ralenti sous drapeau jaune. L'incident s'est produit lorsque Nikita Mazepin a immobilisé sa Haas à la sortie de la chicane Ascari, au 41e tour, et avant que la voiture de sécurité virtuelle ne soit déclenchée.

"Nous pensions que nous allions attaquer Stroll à un moment donné, mais il était juste un peu trop rapide", confie à Motorsport.com Marcin Budkowski, directeur exécutif d'Alpine. "Nous nous rapprochions juste avant la VSC, et on dirait que Stroll a bénéficié de la VSC, ou juste avant. Fernando a indiqué qu'il n'avait pas levé le pied sous double drapeau jaune. Il faut évidemment lever le pied significativement. Après la VSC, l'écart avait doublé, ce qui ne semble pas correct."

Les panneaux lumineux à cet endroit n'ont pas clignoté immédiatement mais ils étaient doublés par la présence de drapeaux jaunes réels. Les commissaires se sont donc penchés sur la question, mais ont estimé que Stroll ne méritait pas d'être sanctionné, lui adressant simplement un avertissement.

"Le système n'affichait pas de drapeaux jaunes mais les commissaires agitaient des drapeaux jaunes de l'entrée du virage 8 jusqu'à la sortie du virage 10", précisent-ils dans leur rapport. "Il y avait un drapeau qui n'était pas facile à voir pour les pilotes et qui indiquait un double drapeau jaune, mais il était parallèle à un autre endroit facilement visible, et qui indiquait un simple drapeau jaune. Les commissaires ont pu déterminer que le pilote avait ralenti conformément à la réglementation, mais qu'il aurait pu le faire plus tôt. Ils adressent donc un avertissement."

Lance Stroll assure qu'il a commencé à ralentir dès qu'il l'a pu lorsqu'il est arrivé dans la chicane Ascari à cet instant. "Oui, j'ai levé le pied", explique-t-il à Motorsport.com. "Le drapeau jaune est sorti lorsque j'étais dans la zone de freinage. Je n'avais donc pas d'indication claire de la présence d'un drapeau jaune avant de freiner. J'étais concentré sur l'enchaînement des virages. Dès que j'ai vu l'incident, avec le premier drapeau jaune visible, et dans mon cas après les virages, j'ai levé le pied."

Interrogé sur l'absence de signalement lumineux, Stroll a confirmé qu'il n'avait pas fonctionné. "Cependant, on a une notification sur le tableau de bord", ajoute-t-il. "Mais si l'on est au milieu d'un enchaînement de virages, on ne peut pas voir cette notification car on est concentré sur le pilotage. Dès que j'ai vraiment remarqué qu'il y avait un drapeau jaune, j'ai levé le pied avant le panneau vert."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

partages
commentaires
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Article précédent

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Article suivant

La charge de 12 000 kg qui a sauvé la vie de Lewis Hamilton

La charge de 12 000 kg qui a sauvé la vie de Lewis Hamilton
Charger les commentaires