Alonso : "Des règles différentes pour des pilotes différents"

Fernando Alonso a estimé que les réactions à sa sortie de piste au premier tour du GP de Russie prouvaient l'existence d'un certain traitement de faveur en Formule 1.

Alonso : "Des règles différentes pour des pilotes différents"

Alors que les pilotes quittaient le garage pour se rendre sur la grille de départ du Grand Prix de Russie, Fernando Alonso a profité de ces tours de reconnaissance pour emprunter la voie d'insertion obligatoire pour ceux quittant la piste au virage 2. En réalité, l'Espagnol a mis au point sa stratégie pour le départ de la course : à l'approche du virage 2, dans le premier tour, Alonso a de nouveau quitté la piste et emprunté à vive allure l'échappatoire. Cette manœuvre a attiré l'attention mais les commissaires n'ont pas pénalisé le pilote Alpine car il n'avait ni gagné ni perdu de position.

Deux semaines plus tard, dans le paddock de l'Istanbul Park, Alonso a révélé ce qui l'a poussé à tirer tout droit au départ du Grand Prix de Russie. Le double Champion du monde cherchait avant tout à voir les réactions de ses pairs et des commissaires.

"[C'était] pour s'assurer que les réactions et les conséquences étaient différentes lorsque je faisais certaines choses", a-t-il expliqué. "Donc maintenant, peut-être que les échappatoires [de Sotchi] vont être modifiés."

Quelques mois auparavant, sur le Red Bull Ring, le pilote Alpine avait été particulièrement frustré par la manière dont certains de ses adversaires l'avaient dépassé au premier virage en allant au-delà des limites de la piste en toute impunité.

"Tout au long de la saison, j'ai été l'idiot qui restait sur la piste et qui se faisait dépasser à l'extérieur [du circuit] par les autres", a-t-il poursuivi. "Je me souviens, [cela s'est produit] aux deux GP en Autriche et rien ne s'est passé. Il n'y a eu aucune discussion lors de la course suivante. Aujourd'hui, après Sotchi, des questions sont posées. J'ai la confirmation."

L'intéressé s'est expliqué en précisant qu'il existait en Formule 1 "différentes règles pour différentes personnes, ou différentes discussions pour différentes personnes". L'Espagnol a notamment fait référence à la polémique ayant impliqué Lando Norris en Russie, simplement réprimandé pour avoir coupé la ligne blanche à l'entrée des stands alors qu'une telle infraction est habituellement synonyme d'une pénalité de temps de cinq secondes.

"Attendons de voir qui sera le prochain à couper la ligne blanche à l'entrée des stands, attendons de voir quelle sera sa nationalité et quelle sanction il aura", a cyniquement lancé l'Espagnol.

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Klien révèle pourquoi Red Bull l'a remplacé par Webber
Article précédent

Klien révèle pourquoi Red Bull l'a remplacé par Webber

Article suivant

Verstappen joue toujours la carte décomplexée

Verstappen joue toujours la carte décomplexée
Charger les commentaires