Alonso : Renault n'a "plus jamais gagné" après mon départ

partages
commentaires
Alonso : Renault n'a
Par : Benjamin Vinel
8 mai 2017 à 07:04

Il paraît incroyable que Fernando Alonso, double Champion du monde, n'ait toujours pas remporté le moindre titre depuis 2006. La faute, en partie, à des choix de carrière peut-être parfois peu inspirés.

Le poleman Fernando Alonso
Lewis Hamilton et Fernando Alonso
Fernando Alonso, McLaren Mercedes, MP4-22
Fernando Alonso, Renault F1 Team
Vitaly Petrov, Renault F1 Team, Fernando Alonso, Scuderia Ferrari
Fernando Alonso, Ferrari
Fernando Alonso, Ferrari F14-T
Fernando Alonso, McLaren MP4-30 avec une crevaison
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, vainqueur, célèbre sa victoire
Fernando Alonso, vainqueur, célèbre sa victoire

Pilote McLaren-Mercedes en 2007, Fernando Alonso disposait d'un contrat pluriannuel mais avait finalement décidé de trouver refuge dans son ancienne écurie, Renault, suite au conflit qui l'avait opposé cette année-là à Lewis Hamilton et à Ron Dennis. La saison suivante, c'est le Britannique qui avait remporté le titre mondial pendant qu'Alonso se contentait de deux victoires, dont l'une serait ensuite entachée par le scandale du Crashgate.

Alonso a ensuite rejoint Ferrari pendant cinq ans, jouant le titre jusqu'à la dernière course par deux fois, sans succès. C'est à la suite d'une saison 2014 sans victoire que l'Espagnol a fait le pari d'un retour chez McLaren-Honda, avec les résultats que l'on connaît : pas un podium pendant plus de deux ans. Pendant ce temps, la Scuderia semble être la mieux placée pour mettre un terme à l'hégémonie de Mercedes, et la même question revient inlassablement : Alonso a-t-il des regrets ?

"Je n'avais pas de contrat pour cette année", rappelle celui dont l'accord avec Maranello courait jusqu'à fin 2016. "Même si Ferrari gagne... Dans 20 ans, Ferrari gagnera encore, et j'espère qu'on arrêtera de demander si Alonso a eu raison de quitter Ferrari. J'aurai 75 ans !"

"J'y ai couru pendant cinq ans, ils ont gagné à mon époque, nous nous battions pour le Championnat du monde jusqu'au bout, ils ont gagné quelques courses ces deux dernières années, ils gagnent des courses maintenant et ils gagneront des courses et des championnats à l'avenir. Cela ne dépend donc pas toujours des performances de Fernando."

Une meilleure qualité de vie chez McLaren

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Alonso se tient au discours qu'il a toujours affiché en public : la satisfaction d'avoir signé chez McLaren, malgré l'absence de résultats probants.

"Au moins, lors des années pour lesquelles j'avais un contrat, 2015, 2016, je continue de penser que j'ai pris une bonne décision en rejoignant McLaren", affirme l'Ibère. "J'ai appris beaucoup de choses, j'ai travaillé avec l'un des meilleurs ingénieurs que j'aie jamais connus, qui fait actuellement partie de l'équipe ; j'ai appris énormément de choses."

"Là-bas [chez Ferrari], au bout d'un moment, c'était trop stressant de ne pas gagner. Quand on est dans sa première, deuxième, troisième année, ça va. Quand on est dans la septième ou la huitième, c'est très difficile. Ma qualité de vie est meilleure depuis deux ans, malgré les résultats. Maintenant, ils gagnent, tout comme Mercedes gagne, et toute voiture qui gagne, on veut la piloter, parce qu'on veut gagner des courses, mais cela n'influence pas ce que j'ai fait par le passé..."

Un talent gâché ?

Fernando Alonso ne manque pas de souligner le manque de succès rencontré par la structure d'Enstone depuis qu'il a rejoint McLaren pour la saison 2007. Renault a remporté deux autres victoires avec son champion en 2008, dont le tristement célèbre Grand Prix de Singapour, tandis que Kimi Räikkönen a mené l'écurie Lotus à la victoire à Abu Dhabi en 2012 et à Melbourne l'année suivante.

"Quand j'ai quitté Renault en 2006, on m'a dit : 'Tu n'aurais jamais dû quitter Renault'. Ils n'ont plus jamais gagné", affirme Alonso, qui se délecte néanmoins des 32 victoires et 97 podiums qu'il a signés au fil de sa carrière.

"J'ai vu des couvertures de magazine aujourd'hui : 'Un talent gâché'. Je suis très content de ma carrière, j'ai toujours eu une voiture compétitive, Dieu merci, et j'ai eu l'opportunité de réaliser des choses... Il y a beaucoup de pilotes talentueux ici qui n'ont jamais été sur le podium, donc nous verrons ce que l'avenir me réserve. Pour l'instant, je suis très content de ce que j'ai fait et de ce que je suis aujourd'hui."

Prochain article Formule 1
Marchionne : Ferrari est à nouveau craint par Mercedes

Previous article

Marchionne : Ferrari est à nouveau craint par Mercedes

Next article

Diaporama - Ils l'ont attendue longtemps, leur première victoire !

Diaporama - Ils l'ont attendue longtemps, leur première victoire !

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Shop Now
Équipes Ferrari Shop Now , McLaren
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités