Alonso revient chez McLaren "pour terminer le travail"

Comme le passé le suggère, retrouver Fernando Alonso et Ron Dennis côte à côte à Woking ce jeudi reste une image tout aussi forte que parlante

Comme le passé le suggère

, retrouver Fernando Alonso et Ron Dennis côte à côte à Woking ce jeudi reste une image tout aussi forte que parlante. Les deux hommes se retrouvent en dépit d'une histoire peu évidente, née d'une première collaboration en 2007. Une réalité en premier lieu attribuée à la volonté cruciale de Honda de voir un pilote vedette au volant de la McLaren propulsée par le bloc nippon la saison prochaine.

PDG du McLaren Group, Ron Dennis a expliqué pourquoi il croyait en une seconde noce bien plus heureuse avec Alonso.

"Une chose n'a pas changé, c'est que la concentration de Fernando est sur la victoire", a-t-il souligné. "L'une des choses que je respecte vraiment est qu'il a choisi de changer de direction en quittant l'une des équipes les plus couronnées de succès en F1 pour revenir chez McLaren, et s'occuper de quelque chose qui reste inachevé. Fernando revient et il vient pour prouver qu'il est absolument un gagnant, et qu'il peut réintégrer notre équipe et vraiment travailler pleinement sur notre objectif commun."

Pour sa part, Alonso ne s'est pas épanché sur son premier passage chez McLaren, ne concède pas de regrets sur cette période passée mais veut corriger l'histoire.

"J'ai senti qu'il y avait du travail qui n'était pas terminé quand je suis parti [fin 2007]", a-t-il confié. "J'ai apporté le numéro 1 de chez Renault, maintenant je vais le ramener à McLaren en pilotant pour eux. Il y a quelque chose qui n'était pas bon, et c'était l'expérience de 2007. En 2007, je n'ai pas donné le meilleur de moi-même."

Alonso fera équipe avec Button, dans un team qui a énormément de travail à fournir pour retrouver les sommets. La collaboration avec Honda va nécessiter beaucoup de développement avant de pouvoir prétendre à jouer la victoire, et le Double Champion du Monde espagnol en a parfaite conscience.

"Nous devons être réalistes et confiants", prévient-il. "Cette année pour McLaren n'a pas été super compétitive et pour Honda ce seront les premières courses pour une nouvelle unité de puissance complexe. C'est difficile de dire quand nous serons compétitifs. Il y a des signes qui montrent que les choses vont dans la bonne direction."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités