Alonso s'est senti "bête" en respectant les limites de piste

Fernando Alonso n'est pas allé au-delà des limites du premier virage dans le premier tour du Grand Prix d'Autriche… mais le pilote Alpine a bien vite regretté sa décision.

Alonso s'est senti "bête" en respectant les limites de piste

Bloqué par Sebastian Vettel en Q2, Fernando Alonso n'était que 14e sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche. Toujours très habile dans les premiers kilomètres, l'Espagnol pointait pourtant à la 15e place à la fin de la première boucle. Le double Champion du monde a bien tenté de se défaire de quelques pilotes au premier virage, dont Charles Leclerc et Daniel Ricciardo, 12e et 13e respectivement. Mais collé à l'Alpine en entrée de courbe, le pilote australien est allé sur la zone de dégagement asphaltée avant de revenir sur le circuit devant le museau de l'A521.

Cette action a provoqué la furie du double Champion du monde, assurant que Ricciardo serait pénalisé "très bientôt". Pendant la période de Safety Car, Alonso a ajouté : "Il doit rendre au moins six positions. Et il doit le faire maintenant, pas pendant les arrêts au stand." Et bien que la direction de course se soit penchée sur de possibles infractions dans le premier virage, Ricciardo n'a pas fait l'objet d'une enquête officielle et a rallié l'arrivée trois places devant le pilote Alpine.

Lire aussi :

Après la course, ce dernier a révélé que ce n'était pas la première fois qu'il se sentait lésé dans le premier virage. "Nous avons couru deux fois ici [sur le Red Bull Ring] et j'ai été le seul à dépasser des voitures au départ en freinant très tard à l'intérieur du virage 1", a-t-il déclaré. "Cette fois, j'ai dépassé Ricciardo et Leclerc, [Ricciardo] est sorti de la piste et il est revenu devant moi. Plus que ça, il s'est rapproché de la voiture de devant avec l'aspiration jusqu'au virage 3. C'est très injuste. Je suis entré dans le virage 1 devant Charles et Ricciardo, et j'en suis sorti 50 mètres derrière. J'ai été le seul à prendre le virage [correctement], alors je me sens un peu bête."

Les commentaires d'Alonso sont arrivés jusqu'aux oreilles de Michael Masi, le directeur de course. Néanmoins, l'Australien a réfuté toute injustice en s'appuyant sur le règlement. "Depuis le Grand Prix de France 2019, nous disons que pour les premiers virages, une voiture abordant un virage derrière une autre voiture doit rester derrière en sortie", a-t-il indiqué. "Nous avons examiné l'incident auquel Fernando faisait référence, et d'après les différentes images, c'est exactement ce qui s'est passé [Alonso n'a donc jamais été devant Ricciardo, ndlr]. On nous demande souvent de surveiller cela, surtout dans des circonstances pareilles, pour venir en aide aux pilotes et aux équipes. [Le départ de la course] a été examiné."

partages
commentaires

Related video

Le contrat "copier-coller" qui évite la migraine à Mercedes

Article précédent

Le contrat "copier-coller" qui évite la migraine à Mercedes

Article suivant

Red Bull ira en Formule E si les règles moteur sont ratées

Red Bull ira en Formule E si les règles moteur sont ratées
Charger les commentaires