Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Alonso ne voulait pas priver Sainz et Norris de roulage

partages
commentaires
Alonso ne voulait pas priver Sainz et Norris de roulage
Par :
27 févr. 2019 à 16:42

Fernando Alonso est revenu sur la décision commune prise chez McLaren de ne pas le faire participer aux essais hivernaux de Barcelone.

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34
Fernando Alonso en bord de piste
Lando Norris, McLaren MCL34
Lando Norris, McLaren MCL34
Fernando Alonso
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34
Lando Norris, McLaren MCL34
Fernando Alonso en bord de piste
Lando Norris, McLaren MCL34
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34

Depuis ce mercredi, on a la certitude de voir Fernando Alonso prendre le volant de la McLaren MCL34 durant la saison, à l'occasion d'une ou plusieurs séances d'essais. Nommé ambassadeur de l'écurie, le double Champion du monde participera au développement de la monoplace ainsi que de celle de 2020. Néanmoins, alors qu'elle avait été envisagée, l'hypothèse de le voir en piste à Barcelone durant les tests hivernaux a été écartée. Selon l'Espagnol, ce scénario n'avait pas de raison d'être, et n'aurait pas été le mieux pensé pour mettre les deux nouveaux pilotes, Carlos Sainz et Lando Norris, dans les meilleures dispositions possibles en vue du début de saison.

"Pour être franc, piloter la voiture ne me manque pas, car je sais qu'ils ont un programme d'essais très complexe", confie Alonso ce mercredi à Barcelone, où il suit les essais hivernaux depuis deux jours. "Ils font certains tests pour obtenir des réponses avant l'Australie. L'après-midi, ils font une simulation de course pour tester les pneus et le comportement." 

"Les pilotes doivent apprendre comment l'équipe réagit dans différents scénarios et en situation de course, donc je pense que c'est un temps très précieux pour eux en ce moment, et je connais probablement la plupart de ces procédures. Ce temps leur manque, alors je me sentirais même mal à l'aise [de prendre leur place]."

Voir aussi :

Ces deux derniers jours, Alonso n'a pas hésité à se rendre en bord de piste pour observer les différentes F1 évoluer sur le tracé catalan. Une expérience "différente", car elle offre une "approche plus large" même s'il n'a pas manqué de concentrer son attention sur la McLaren. "Comme je l'ai dit, cette voiture est probablement née l'année dernière, et nous avions de grands espoirs dans certains domaines. Certains ont répondu aux attentes, certains les ont probablement dépassées, et d'autres demandent encore du temps."

Observateur avisé, Alonso rejoint le camp de ceux qui ont été "impressionnés" par ce qu'a réalisé Ferrari lors de ces essais hivernaux, avant un mardi et un mercredi toutefois plus chaotiques. "Ils ont été très solides", commente-t-il. "Pas seulement au niveau de la performance, mais aussi avec le nombre de tours qu'ils ont fait chaque jour. Je me souviens que l'an dernier, c'était assez similaire. Ils avaient été forts tout l'hiver et lors des deux premiers Grands Prix, mais le championnat est long. Tant que l'on voit un championnat serré comme l'an dernier, nous serons tous contents."

Article suivant
Alonso veut rester impliqué en F1, "juste au cas où"

Article précédent

Alonso veut rester impliqué en F1, "juste au cas où"

Article suivant

Barcelone, J6 - Journée à oublier pour Ferrari

Barcelone, J6 - Journée à oublier pour Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone II
Catégorie Mercredi
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine