Alonso ne voit pas Williams comme une menace pour Alpine

En dépit des belles performances de George Russell en Autriche, Fernando Alonso ne redoute pas de voir Williams menacer Alpine durant le reste de la saison 2021.

Alonso ne voit pas Williams comme une menace pour Alpine

Malgré son duel face à George Russell à la fin du Grand Prix d'Autriche, qu'il a remporté pour aller chercher le point de la dixième place, Fernando Alonso ne voit pas Williams comme une réelle menace pour la suite de la saison. L'écurie britannique est dans une bonne dynamique et s'est rapproché clairement du top 10 lors des deux manches disputées sur le Red Bull Ring, sans toutefois parvenir à ouvrir son compteur point. Les caractéristiques du tracé de Spielberg ont-elles permis à Williams d'être plus performant que ne le lui permet logiquement sa monoplace ? C'est une théorie à laquelle songe Alonso. 

"Je crois qu'ils ont fait un pas en avant, mais nous avons aussi vérifié et l'an dernier en Autriche, ils étaient partis 11e, donc il semble que ce soit un circuit où ils sont très performants", rappelle le pilote Alpine. "Il faut attendre quelques Grands Prix pour voir s'ils sont rapides ou non. Mais ici, le week-end dernier ils étaient plus proches de nous et ce week-end nous avions un peu plus de marge. Je suis satisfait des progrès réalisés en deux semaines, c'est à nous de continuer comme ça à Silverstone. Si nous pouvons reproduire ce type de performance, ça nous placera parmi les sept ou huit premiers, ce qui est assurément un pas en avant."

"Pas d'objectifs clairs"

Si Alpine n'est pas encore au niveau attendu cette saison, avec des résultats irréguliers, Alonso reste tout de même sur quatre entrées consécutives dans les points. Le double Champion du monde confirme son retour à son meilleur niveau après s'être éloigné deux années durant de la Formule 1, cependant il ne se fixe aucun objectif précis pour la deuxième partie de la saison. D'ores et déjà, 2022 est dans de nombreuses têtes. 

"La deuxième partie de l'année sera une phase d'attente par rapport aux performance de 2022", fait-il remarquer. "Beaucoup d'équipes placeront tous leurs efforts sur leur voiture 2022, donc ce que nous allons voir chaque week-end ne sera pas très différent de la course suivante. Il n'y a pas d'objectifs clairs au niveau des points ou du championnat constructeurs."

"Nous nous battrons avec AlphaTauri et Aston Martin pour la cinquième place, c'est certain, mais je pense qu'il s'agit surtout de bâtir la structure de l'équipe, de faire des ajustements sur les arrêts au stand, la stratégie, la gestion des pneus et de nombreuses choses que l'on peut faire collectivement afin d'être le mieux préparé possible pour 2022. Du côté de la voiture, c'est aux usines de produire le meilleur package, et ici au circuit, nous devons tout optimiser et être le plus proche possible de la perfection."

Lire aussi :

partages
commentaires
Il y a 10 ans, Ricciardo débutait en F1 sans être prêt
Article précédent

Il y a 10 ans, Ricciardo débutait en F1 sans être prêt

Article suivant

Igora Drive va être rallongé d'un kilomètre pour le GP de Russie 2023

Igora Drive va être rallongé d'un kilomètre pour le GP de Russie 2023
Charger les commentaires