L'AlphaTauri AT02 équipée d'un nouveau nez pour son shakedown

AlphaTauri a dévoilé le nouveau design de son museau pour la saison 2021 de Formule 1, à l'occasion du shakedown de l'AT02 à Imola.

L'AlphaTauri AT02 équipée d'un nouveau nez pour son shakedown

AlphaTauri a dépensé ses deux jetons de développement, qui permettent de faire exception au gel des châssis, pour la structure de crash du museau. L'AT02 a été dévoilée vendredi avec le même nez qu'en 2020, laissant imaginer qu'une nouvelle version allait apparaître ; les équipes s'efforcent souvent de faire diversion lors de la présentation pour cacher certaines parties de la voiture.

Lire aussi :

Ce nouveau museau, apparu sur l'AT02 lors de son shakedown à Imola, est nettement plus mince que le précédent. Il n'a plus d'extrémité en forme de pouce et, comme pour les autres équipes disposant d'un concept similaire, s'effile vers le châssis pour réduire l'obstruction au flux d'air en direction des éléments aéro au-delà. Mercedes, McLaren et Renault notamment ont décalé les montants de l'aileron vers l'intérieur, mais AlphaTauri ne l'a pas fait au même point.

"Nous avons décidé d'utiliser nos deux jetons pour un nouveau nez et pour redessiner la partie extérieure de la suspension avant", a détaillé Jody Egginton, directeur technique d'AlphaTauri. "Par conséquent, nous avons choisi de mettre à jour des éléments de direction fournis par Red Bull Technology en adoptant la spécification 2020, comme le permet la réglementation technique."

Nez de l'AlphaTauri AT02

Le museau plus fin rend le passage (en l'occurrence réussi) des crash-tests plus difficile mais ouvre le champ des possibles quant au design de la cape sur les côtés de la structure. Cet élément est devenu incroyablement puissant ces dernières années, aidant à connecter de nombreuses structures de flux d'air.

La voiture était également équipée d'un nouvel aileron avant, avec un design plus sculpté où les éléments prennent une forme de cuillère au centre. Le plan principal monte désormais davantage là où il rejoint la section neutre de l'aileron, peut-être pour interagir avec plus de cohésion avec les extrémités.

De plus, l'élément supérieur est désormais détaché du plan principal pour ajouter une pointe supplémentaire et générer les vortex, communément utilisés pour passer sous la suspension avant et compartimenter la traînée à l'écart du fond plat.

Les bras de suspension avant disposent de fairings revus mais semblent conserver le triangle supérieur multi-lien utilisé la saison dernière ainsi que par Red Bull en 2019.

Le rookie Yuki Tsunoda a été le premier à tester la nouvelle voiture, après avoir piloté la STR14 de 2019 ce mardi.

partages
commentaires
BWT reste finalement aux côtés d'Aston Martin F1

Article précédent

BWT reste finalement aux côtés d'Aston Martin F1

Article suivant

Spygate : 100 M$ d'amende pour McLaren, trop sévère selon De la Rosa

Spygate : 100 M$ d'amende pour McLaren, trop sévère selon De la Rosa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso
Auteur Jake Boxall-Legge