Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
103 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
138 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
211 jours
10 oct.
Course dans
222 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
236 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
243 jours

AlphaTauri : "Nous aurions dû" battre Ferrari

Bien qu'ayant connu une excellente saison 2020, la Scuderia AlphaTauri est légèrement déçue d'avoir conclu l'année derrière Ferrari.

AlphaTauri : "Nous aurions dû" battre Ferrari

Il y a un an, qui aurait pu imaginer un faible écart entre les deux Scuderia au championnat des constructeurs ? En 2019, Ferrari avait engrangé 504 points, Toro Rosso seulement 85. L'écurie au taureau a néanmoins fait des progrès notables, et la perte de vitesse de Ferrari – notamment au niveau du moteur – a mis les deux équipes au coude-à-coude la saison dernière.

Lire aussi :

À quatre courses du terme de la saison, AlphaTauri n'avait que 14 points de retard sur la sixième place occupée par Maranello, mais le double top 4 des bolides rouges lors d'un Grand Prix de Turquie chaotique a mis un terme aux espoirs de la petite écurie. À Faenza, on déplore notamment l'abandon de Pierre Gasly à Imola, où il s'est qualifié quatrième à la régulière avant d'être victime d'une fuite d'eau en début de course. Bien sûr, la bataille s'est aussi jouée sur le manque de performance des seconds pilotes : Daniil Kvyat n'a marqué que 30% des points de son équipe, Sebastian Vettel 25% de ceux de Ferrari.

"En fin de compte, nous pensons que nous aurions dû être sixièmes du championnat", déclare Jody Egginton, directeur technique, pour Motorsport.com. "Nous pensons que la voiture était assez bonne pour ça, mais nous avons échoué, si je le dis sans mâcher mes mots. Il y a beaucoup de choses pour lesquelles nous avons progressé, mais malheureusement nous n'avons pas réussi cette prouesse."

"Cela dit, la voiture était très compétitive. Nous avons marqué des points lors de très nombreuses courses. Quand nous n'en marquions pas, les raisons étaient très claires. Nous comprenons notre voiture. Mais le fait est que notre performance à Imola, où nous avons eu un problème de fiabilité, et au Portugal et en Turquie, où nous n'avons probablement pas été aussi bons que nous aurions pu l'être, nous a coûté cher."

Pierre Gasly, AlphaTauri, sur la grille

"Nous avons marqué plus de points que jamais en moins de courses [que d'habitude], et Pierre a fait un travail fantastique. Tous les autres indicateurs que nous surveillons en tant qu'équipe montrent que nous nous dirigeons dans la bonne direction. Chez Ferrari, Charles Leclerc a fait preuve d'un pilotage fantastique. Mais nous avions une voiture plus rapide et nous ne sommes pas parvenus à l'utiliser tous les week-ends. [Ferrari] ne croit peut-être pas que nous avions une voiture plus rapide, mais c'est mon avis."

L'AlphaTauri était-elle réellement plus rapide ? En 17 séances de qualifications, la Ferrari a signé un meilleur chrono à neuf reprises face à huit pour l'AT01. Cette dernière a en tout cas bénéficié d'une fenêtre de fonctionnement moins étroite, ce que Pierre Gasly semble avoir grandement apprécié. Vainqueur du Grand Prix d'Italie, le Français a réalisé des performances notables tout au long de l'année.

Lire aussi :

"Nous avons essayé d'accroître la fenêtre opérationnelle de la voiture pour faciliter la tâche au pilote", explique Egginton. "Cela a été bénéfique à Gasly. Il est aussi juste de dire qu'il était avec nous, qu'il est allé chez Red Bull, qu'il a fait son expérience chez Red Bull, qu'il est revenu et qu'il s'est mis au travail direct. Bravo à lui. C'est aussi grâce à l'environnement au sein de l'équipe. Il apprend et il pilote vraiment bien, et la manière dont il utilise la voiture, la manière dont il court, ses compétences de course : tout progresse. Nous en profitons, et c'est motivant. Il se débrouille vraiment bien."

"Je ne peux pas faire de commentaire sur la situation qu'il a connue chez Red Bull, mais il a débarqué chez nous et il s'est mis au travail. Je pense que tout le monde apprécie ça. Il se donne à 110%, et on ne peut pas vraiment en demander davantage."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Cyril Abiteboul, survivant chez Renault, évincé chez Alpine

Article précédent

Cyril Abiteboul, survivant chez Renault, évincé chez Alpine

Article suivant

Les essais libres raccourcis en 2021, les départs à 15h

Les essais libres raccourcis en 2021, les départs à 15h
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso , Ferrari Races
Auteur Benjamin Vinel