Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
118 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
167 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
181 jours

Comment AlphaTauri gère la crise du coronavirus

partages
commentaires
Comment AlphaTauri gère la crise du coronavirus
Par :
2 avr. 2020 à 13:04

Franz Tost évoque le défi que relèvent les directeurs d'équipe en Formule 1 lors de la pandémie due au nouveau coronavirus.

Dans un monde parallèle, le microcosme de la Formule 1 est à Hanoï (Vietnam) pour la troisième manche de la saison 2020. Mais la pandémie de COVID-19 est passée par là, et les huit premiers Grands Prix de l'année ont été reportés ou annulés. La F1 a donc décidé, lors d'une vidéoconférence le 19 mars, d'avancer la trêve estivale, et en particulier la période de fermeture obligatoire des usines, à maintenant ; cette période est portée à trois semaines au lieu de deux.

Lire aussi :

Ferrari est la première écurie à avoir fermé son usine, à Maranello le 15 mars. La Scuderia fait partie avec AlphaTauri des deux équipes basées dans le nord de l'Italie, l'une des zones les plus touchées par la pandémie dans le monde : près de 2000 personnes ont déjà perdu la vie dans la région d'Émilie-Romagne, où elles sont basées.

AlphaTauri a également fermé ses portes le 23 mars, respectant les consignes du gouvernement italien, et ses employés étaient déjà en télétravail "lorsque c'est possible" auparavant. Cela s'applique notamment au directeur d'équipe Franz Tost, qui est désormais confiné avec sa femme dans son appartement de Faenza, depuis lequel il s'efforce de maintenir l'équipe à flot.

"J'ai passé la journée au téléphone, car l'Angleterre commence à connaître une situation similaire", a fait savoir Tost à Motorsport.com le 24 mars. "Nous avons notre soufflerie à Bicester. Le plan d'origine était que la soufflerie soit opérationnelle jusqu'à la fin de la semaine. Mais Boris Johnson a publié un décret selon lequel même au Royaume-Uni, seul le travail nécessaire est autorisé. La soufflerie a été fermée à 14h aujourd'hui. Nos employés sont donc à la maison."

Franz Tost, Team Principal, AlphaTauri

"Les ingénieurs peuvent travailler de chez eux. Le département financier aussi. Celui des ressources humaines continue également, mais c'est plus dur pour eux. Les personnes chargées de la logistique peuvent aussi travailler de chez elles." La logistique ? Dans un contexte où l'économie mondiale est à l'arrêt, les experts d'AlphaTauri dans ce domaine ont eu du pain sur la planche.

"Tout le fret de Melbourne arrive à Malpensa [aéroport de Milan, ndlr] le 25 mars", a expliqué Tost. "Nous avons eu une longue discussion avec DHL sur le transport. DHL ne peut livrer les voitures ni d'autres équipements à Faenza. Nous avons donc dû demander à la police la permission de venir chercher notre matériel nous-mêmes. Nous nous sommes occupés de tout ça. Une fois que tout sera revenu, nous commencerons notre période de fermeture."

Lire aussi :

Toro Rosso peut se féliciter d'avoir pris des mesures très tôt quant à l'épidémie de COVID-19 : "Dieu merci, nous avons réagi immédiatement début février. Nous n'avons pas laissé entrer les employés qui venaient des 'zones rouges' déclarées par le gouvernement, mais nous leur avons dit : 'Merci de rester chez vous et d'y travailler'. Nous avons également demandé aux Vénitiens de prendre des 'vacances'."

"Nous voulions éviter tous les risques. Nous n'avons plus laissé entrer d'invités. Il n'y a plus eu de visites guidées. Puis, aux essais de Barcelone, nous avons également demandé aux invités provenant de zones à risque de ne pas venir. Par exemple, nous avons un sponsor milanais qui voulait venir avec beaucoup d'invités, mais nous leur avons demandé de rester chez eux."

Rappelons que la première manche de la saison 2020 est actuellement prévue le 14 juin au Canada, sur le Circuit Gilles Villeneuve de Montréal.

Related video

Article suivant
Abiteboul : Chez Racing Point, "ils ont de super photographes !"

Article précédent

Abiteboul : Chez Racing Point, "ils ont de super photographes !"

Article suivant

Le mystère Reutemann, l'étoile qui ne rejoignit jamais le firmament

Le mystère Reutemann, l'étoile qui ne rejoignit jamais le firmament
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Christian Nimmervoll