AlphaTauri prédit "un bon pas en avant" avec ses prochaines évos

Déjà bien placée dans la hiérarchie 2021, l'écurie AlphaTauri s'attend à continuer sur cette lancée grâce au développement en cours.

AlphaTauri prédit "un bon pas en avant" avec ses prochaines évos

Yuki Tsunoda deuxième en Q1, Pierre Gasly cinquième en Q3, puis Tsunoda remonté de la 16e à la neuvième place en course : ce Grand Prix de Bahreïn a confirmé le potentiel de l'AlphaTauri AT02, déjà entrevu lors des essais hivernaux. La monoplace italienne était la quatrième force du plateau en qualifications, et la petite Scuderia semble être en mesure de concurrencer McLaren et Ferrari pour la troisième place du championnat des constructeurs, malgré l'avance déjà prise par ces deux écuries les plus victorieuses de tous les temps (McLaren a marqué 18 points à Bahreïn, Ferrari 12, AlphaTauri deux).

Pour maintenir ce niveau de compétitivité par rapport aux autres équipes, AlphaTauri va compter sur les évolutions à venir. Sans entrer dans les détails, le directeur technique Jody Egginton explique qu'elles vont être installées sur la monoplace progressivement lors des Grands Prix à venir. AlphaTauri doit également composer avec son changement de soufflerie : l'écurie utilise désormais la même que Red Bull Racing, à Bedford, à l'échelle 60% (l'échelle maximale autorisée en F1), et non celle de Bicester à 50%.

Lire aussi :

"Notre programme [lors des essais de pré-saison] était juste d'apprendre à connaître notre voiture de manière vraiment systématique ; nous avons passé beaucoup de temps à rassembler des données aéro, car cette voiture a été développée dans notre soufflerie à 50%, et nous sommes depuis passés à la soufflerie 60%", détaille Egginton. "Il y a ainsi beaucoup de corrélation à faire. Nous rassemblons donc beaucoup de données aéro, car nous développons désormais la voiture dans une soufflerie différente. Elle est née à un endroit et est désormais développée à un autre. Il y a donc beaucoup de travail aéro, nous essayons juste de comprendre la corrélation ainsi que les différences liées au changement de réglementation."

Pierre Gasly, AlphaTauri AT02

"Nous avons déjà des développements dans les tuyaux ; nous étions en train de décider si les données aéro des essais confirmaient que ces évolutions étaient le bon chemin à prendre, tout en accroissant notre connaissance du comportement de la voiture. Puis nous avons apporté une voiture ici [au GP de Bahreïn] avec certaines différences, de très petits développements, et simplement une continuité. Heureusement, nous avons quitté les essais avec ce qui semblait être une voiture relativement bonne."

"Nous essayons de travailler sur le fait de donner à la voiture une fenêtre d'exploitation aérodynamique plus large. Surtout à basse vitesse : le pilote peut l'exploiter, et nous irons plus vite. Mais il reste ce travail de corrélation en arrière-plan, avant de soudain dire : 'Bon, on va faire ceci, on va faire cela'. C'est donc le développement aéro, c'est exploiter davantage de performances des zones de la voiture qui ont été affectées par les changements de réglementation, c'est s'assurer que ces changements, au fil du développement, ne contrarient rien d'autre. C'est un développement régulier. Nous aurons de nouvelles pièces à Imola, au Portugal et en Espagne, vous savez, c'est progressif. Rien qui fera les gros titres. Mais d'ici l'Espagne, nous devrions avoir un bon pas en avant." Rappelons que Barcelone accueillera la quatrième manche de la saison le 9 mai prochain, une semaine après Portimão.

En attendant, c'est en Émilie-Romagne que va se rendre la Formule 1, et les performances réalisées par AlphaTauri en 2020 donnent de l'espoir à Egginton. En effet, Pierre Gasly y avait obtenu un belle quatrième place sur la grille de départ avant d'être contraint à l'abandon par une panne de radiateur en début d'épreuve. "Qu'emmenons-nous à Imola ? Vous savez, nous étions très rapides à Imola l'an dernier, avec une voiture différente. Nous voulons donc voir comment nous allons nous débrouiller là-bas", conclut Egginton.

partages
commentaires
Le nouveau tracé de Melbourne sera cinq secondes plus rapide
Article précédent

Le nouveau tracé de Melbourne sera cinq secondes plus rapide

Article suivant

Le clan Williams frustré d'avoir été oublié par Netflix

Le clan Williams frustré d'avoir été oublié par Netflix
Charger les commentaires