AlphaTauri vise la cinquième place du championnat

AlphaTauri doute de pouvoir concurrencer McLaren et Ferrari sur l'ensemble de la saison 2021 de Formule 1, mais a la ferme intention de rester devant Aston Martin et Alpine.

AlphaTauri vise la cinquième place du championnat

Depuis sa fondation en tant que Minardi en 1985, jamais la Scuderia AlphaTauri n'est entrée dans le top 5 final du championnat des constructeurs. Jusqu'à cette année ? C'est en effet la cinquième place qu'occupe actuellement l'écurie italienne après deux Grands Prix disputés, et si elle n'a marqué que huit points, les performances de Pierre Gasly en qualifications laissent envisager un potentiel bien plus conséquent : le Français s'est qualifié dans le top 5 à Bahreïn tout comme à Imola. Et avec un Yuki Tsunoda au talent indéniable et à la grande marge de progression, AlphaTauri pourrait bien engranger de nombreuses unités en 2021.

Lire aussi :

Pour autant, à l'issue des qualifications, le directeur technique de l'écurie a tenu à nuancer les quatre dixièmes d'écart entre la pole position et le chrono de Gasly, sur cette piste située à 15 kilomètres du siège de l'écurie. "Tout le week-end, l'écart avec la pole ou avec la première place a été relativement bas", analysait alors Jody Egginton. "Je pense qu'à certains égards, c'est lié au circuit, et la voiture a de très bons réglages ici. De plus, nous faisons nos shakedowns hivernaux ici, nous avons fait beaucoup d'essais avec une voiture précédente ici, et notre voiture était performante ici l'an dernier."

"Dans l'ensemble, je pense que c'est un endroit que nous connaissons relativement bien, et la voiture fonctionne bien, la piste lui convient. Mais à Bahreïn, à certains égards, selon si l'on regarde les relais longs ou courts, le niveau de performance de notre voiture était également plus proche du sommet que l'an passé. L'année ne fait que commencer, mais on dirait que nous avons actuellement une voiture qui paraît plus compétitive que l'an dernier."

Ainsi, quand il lui a été demandé où se trouvait AlphaTauri dans la hiérarchie, Egginton a répondu : "Je vous le dirai à la fin de l'année, quand ils publieront le classement définitif du championnat des constructeurs ! En toute honnêteté, c'est souvent mentionné et c'est un peu ennuyeux, mais je vais le dire quand même : nous sommes fermement en milieu de tableau actuellement, et comme l'a très clairement déclaré Franz [Tost, directeur d'équipe], notre objectif est de jouer la cinquième place du championnat. C'est ce que nous visons."

"Est-ce que nous y sommes solidement ou pas encore, c'est trop tôt pour le dire. Mais je pense que la voiture est plus compétitive que l'an dernier. Nous avons atteint la plupart de nos objectifs techniques cet hiver, il s'agissait de réduire l'écart, d'améliorer le niveau de performance de la voiture et de lui donner une plus grande fenêtre d'exploitation. Nous sommes sur ce chemin. Je ne serais pas suffisamment naïf pour vous dire que nous allons leur donner une leçon à tous, car ce n'est pas le cas. Mais nous semblons avoir fait un pas en avant."

Finalement, AlphaTauri accuse déjà 26 longueurs de retard sur la quatrième place occupée par la Scuderia Ferrari, en partie à cause d'un choix de pneumatiques catastrophique pour Pierre Gasly à Imola, puisque le Normand a pris le départ en pneus pluie et a coulé au classement jusqu'à se retrouver avant-dernier après un premier arrêt au stand. Cependant, il est convaincu qu'il aurait de toute façon terminé la course derrière la McLaren de Lando Norris et les Ferrari : "Nous n'étions pas à ce niveau, nous n'étions pas en position de nous battre avec ces gars-là. C'est à la sixième place que nous aurions pu finir." De quoi étayer l'objectif de la cinquième position chez les constructeurs.

partages
commentaires
Brivio : Alonso a encore besoin de temps pour retrouver ses marques

Article précédent

Brivio : Alonso a encore besoin de temps pour retrouver ses marques

Article suivant

Red Bull : Mercedes veut nous mettre la pression

Red Bull : Mercedes veut nous mettre la pression
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso
Auteur Benjamin Vinel