Formule 1 GP d'Espagne

Alpine s'attend à "être devant Mercedes et avec Ferrari" à Barcelone

Loin d'imaginer que le Grand Prix de Monaco soit un cas à part, l'écurie Alpine a la conviction de pouvoir maintenir sa dynamique à Barcelone.

Esteban Ocon, Alpine A523, Carlos Sainz, Ferrari SF-23, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W14

Esteban Ocon a beau appeler Alpine à "garder les pieds sur terre" après son joli podium décroché à Monaco, la tendance est à un net optimisme au sein de l'écurie avant de se rendre à Barcelone. Le team d'Enstone a marqué 21 points en une seule course, alors que son total du début de saison plafonnait jusque-là à 14 unités.

La singularité du circuit de Monaco pousserait n'importe quel observateur à la plus grande prudence mais au sein de l'ingénierie de l'équipe tricolore, on se dit convaincu du cap franchi au niveau de la performance. Directeur sportif d'Alpine, Alan Permane assure que l'A523 n'a rien d'une monoplace faite pour exceller uniquement en principauté et qu'elle sera en capacité de confirmer dès le week-end prochain à Barcelone.

Interrogé sur les attentes de l'écurie pour le Grand Prix d'Espagne, il se montre catégorique : "La même chose, honnêtement. Ce n'est pas une voiture spécialement faite pour Monaco. C'est juste qu'avec les évolutions que l'on a mises dessus pour Imola et ce que l'on avait en plus ici, la voiture fonctionne bien. Je m'attends à être devant Mercedes et avec Ferrari au prochain Grand Prix."

"Je pense que Max [Verstappen] est trop loin et lorsque Checo [Pérez] est dans un bon jour, il l'est aussi. Et Fernando [Alonso], ça va être très difficile, mais je ne vois pas pourquoi on ne concurrencerait pas Mercedes et Ferrari, comme on l'a fait [à Monaco] et à Miami. Ils étaient finalement plus rapides que nous [à Miami], mais on était avec eux."

La confiance est de retour dans le clan Alpine.

La confiance est de retour dans le clan Alpine.

Le podium d'Esteban Ocon, complété par la septième place de Pierre Gasly, a assuré une moisson de points qui a replacé Alpine devant McLaren au championnat constructeurs. Et pourtant, l'écurie française ne s'attendait pas à un tel niveau dans les rues de Monaco.

"Franchement, pas vraiment", confirme Alan Permane. "Si l'on repense au dernier circuit avec des virages à faible vitesse, Bakou, on y a vécu un cauchemar. On a démarré en retrait là-bas, et on ne veut pas connaître ça de nouveau, mais on savait que la voiture était correcte. Elle a été performante à Melbourne, elle a été raisonnablement performante à Djeddah, et elle était dans le coup à Miami, donc on savait que l'on avait des chances. Je ne pense pas que l'on s'attendait à un podium, que l'on a ensuite clairement visé après les qualifications."

Le rendez-vous catalan de fin de semaine est donc perçu chez Alpine comme l'opportunité de valider la progression de la monoplace, sur un tracé plus conventionnel et surtout plus complet.  

"Monaco est de toute évidence un circuit atypique, et même si l'on est heureux d'y avoir décroché un bon résultat, on s'attend à bien faire à Barcelone, ce qui nous permettra d'avoir une meilleure compréhension de la voiture", précise Alan Permane. "On aura une petite évolution supplémentaire, comme sur la plupart des circuits, donc ça va continuer et on sera en mesure de quantifier un peu plus précisément où se situe la voiture."

"On apprend chaque semaine. Ce n'était certainement pas une voiture simple à Bahreïn, on n'avait pas connu des essais ni un Grand Prix faciles. On n'a pas le sentiment qu'elle soit erratique. La seule fois où elle l'a été, c'était à Bakou, où notre week-end a été épouvantable, mais on a l'impression d'apprendre et de comprendre davantage de choses en permanence. Ce n'est pas seulement une question d'équilibre, mais aussi de comportement ; on joue avec ça et on fait des réglages, et les pilotes sont satisfaits des progrès réalisés."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent McLaren reprend son destin en main avec un recrutement retentissant
Article suivant Leclerc : Les pneus avant gauche vont "pleurer" à Barcelone

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse