Alpine frustré par la saga des ailerons flexibles

Un sentiment d'amertume règne dans le garage d'Alpine, l'équipe française estimant avoir été lésée par les nouveaux tests de rigidité de l'aileron arrière instaurés par la FIA.

Alpine frustré par la saga des ailerons flexibles

Au Grand Prix d'Espagne, Mercedes a attiré l'attention sur le comportement de l'aileron arrière de Red Bull, expliquant que l'élément avait une flexibilité trop importante dans les lignes droites. Face à cette accusation, la FIA a rapidement réagi en imposant des tests plus stricts pour mettre fin aux potentielles transgressions du règlement. Ces tests renforcés ont obligé certaines équipes, dont Ferrari, Alfa Romeo et Alpine, à modifier le profil de leurs ailerons arrière pour rester dans les clous.

Et cela n'a pas été une expérience agréable si l'on se fie aux propos de Marcin Budkowski. Le directeur exécutif d'Alpine a exprimé sa frustration face aux coûts et travaux supplémentaires que ce changement a engendrés, le tout dans une saison où les écuries jonglent avec les ressources pour développer les monoplaces de 2021 et 2022 sans dépasser le plafond budgétaire.

"Nous sommes encore en train de résoudre certaines modifications apportées à l'aileron arrière à la suite de cette célèbre directive technique, qui nous rend un peu amers, à vrai dire", a-t-il lancé. "Cela nous prend une énorme quantité de ressources en effort et en argent, car on parle de plusieurs ailerons arrière, de plusieurs niveaux d'appui, qui doivent être modifiés. Nous avons un peu l'impression d'être les dommages collatéraux de la lutte pour le titre, avec les équipes de tête qui essaient de se mettre des bâtons dans les roues, si vous voulez, en cherchant des problèmes sur les voitures des autres."

Lire aussi :

La frustration d'Alpine s'explique aussi par le fait que les ailerons arrière utilisés en début de saison avaient été spécialement conçus pour se conformer aux précédents tests de rigidité. L'équipe française a donc trouvé injuste que les exigences de la FIA aient soudainement changé.

"Nous avons conçu nos ailerons en fonction du règlement", a assuré Budkowski. "Ils étaient totalement légaux. Nous avons passé tous les tests de la FIA, tous les éléments ont été homologués avant la saison et pour tous les Grands Prix jusqu'à présent. Et voilà que nous dépensons d'énormes quantités de ressources et d'argent pour changer les ailerons après que de nouveaux tests ont été introduits en cours de saison, ne changeant que très peu les performances de notre voiture."

"Nous aurions pu investir ces ressources et cet argent dans le développement de la voiture de l'année prochaine. Nous comprenons le fait que la FIA est autorisée à modifier ces tests à tout moment dans le règlement, mais les conséquences sur une équipe de notre taille sont très importantes."

partages
commentaires

Related video

Les règles secrètes de la F1 qui suscitent l'inquiétude

Article précédent

Les règles secrètes de la F1 qui suscitent l'inquiétude

Article suivant

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix d'Autriche en direct

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix d'Autriche en direct
Charger les commentaires