Alpine est passé "à 100%" au développement de la F1 2022

Alpine a confirmé le passage de ses efforts de développement sur la F1 2022, alors que la trêve estivale immobilisera les usines des équipes juste après le Grand Prix de Hongrie de ce week-end.

Alpine est passé "à 100%" au développement de la F1 2022

Comme toutes les équipes du plateau F1, Alpine a dû fortement réfléchir à l'endroit où placer le curseur concernant la nature, la durée et la quantité des ressources accordées au programme de développement de la monoplace disputant actuellement le Championnat du monde de Formule 1 2021, par rapport au programme de R&D et de développement de la nouvelle voiture qui sera introduite en 2022 et répondra à un tout nouveau règlement technique.

Marcin Budkowski, directeur général d'Alpine, a confirmé en amont du Grand Prix de Hongrie que la transition a déjà été faite du côté de son équipe, et que la mi-saison va marquer le terme du développement de la voiture actuelle. Les efforts de l'équipe d'Enstone seront désormais pleinement concentrés sur celle de l'année prochaine. Les équipes fermeront leurs usines après le Grand Prix de Hongrie en accord avec la règle sportive adoptée par la discipline, imposant des mesures de réduction des coûts, notamment par le biais de l'interruption des travaux de simulation et de soufflerie.

"Il y a eu une grande poussée depuis le début de la saison avec Enstone et Viry [Châtillon] qui ont travaillé dur pour développer la voiture", salue-t-il dans un entretien pour le site officiel de la F1. "L'accent a maintenant été entièrement mis sur 2022 dans les deux usines, ce qui signifie qu'il y a moins de nouvelles pièces qui arrivent sur la piste, mais la deuxième moitié du calendrier est un programme éreintant et tout le monde dans l'équipe attend avec impatience la pause de deux semaines pour se ressourcer."

Parmi les sujets sur lesquels le team a dû travailler avant de boucler ses projets 2021 et de pouvoir pleinement se concentrer sur le modèle 2022, le matériel fourni à Esteban Ocon a été l'une des priorités à régler. Le Français a en effet adopté un nouveau châssis à l'occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne, après que des doutes se sont installés dans les esprits avec celui qu'il utilisait jusqu'à présent, et avec lequel il peinait à tenir le niveau de performance affiché par son expérimenté équipier Fernando Alonso, qui réalise son retour en F1 cette année après deux années passées dans d'autres catégories.

Lire aussi :

"Après deux week-ends difficiles, c'était génial de voir Esteban en bonne forme et un week-end solide lui a permis de revenir dans les points. Il peut maintenant s'appuyer sur cette bonne performance et retrouver sa superbe forme de début de saison", souffle Budkowski. "Avant de pouvoir nous détendre, nous visons une autre bonne performance et une double arrivée dans les points en Hongrie", ajoute celui qui n'a pu savourer une telle situation que trois fois lors des dix premiers GP de la saison.

Avec 40 points, l'équipe n'occupe actuellement que le septième rang du championnat du monde des constructeurs, sans poursuivant direct pour la menacer, mais dans le même train resserré qu'Aston Martin (48 points) et AlphaTauri (49 points). La majorité du compte d'Alpine a été jusqu'à présent récoltée par Fernando Alonso. "Je pense que Fernando a maintenant fait taire pour de bon tous ceux qui doutaient que son retour serait un succès", estime Budkowski. "Sa vitesse est toujours là et son sens de la course est inégalable, comme nous l'avons vu une fois de plus dans les deux courses samedi et dimanche dernier. Il continuera sans aucun doute à se dépasser et à pousser l'équipe à mesure que la saison avance."

Lire aussi :

partages
commentaires
Marko : Les nouvelles preuves de Red Bull apporteront un éclairage différent
Article précédent

Marko : Les nouvelles preuves de Red Bull apporteront un éclairage différent

Article suivant

Robert Kubica participera aux EL1 en Hongrie pour Alfa Romeo

Robert Kubica participera aux EL1 en Hongrie pour Alfa Romeo
Charger les commentaires