Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
44 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
58 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
79 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
93 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
128 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
135 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
149 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
191 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
198 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
219 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
282 jours

Analyse - Pourquoi les F1 de 2017 vont améliorer la course

partages
commentaires
Analyse - Pourquoi les F1 de 2017 vont améliorer la course
Par :
Traduit par: Benjamin Vinel
24 juin 2015 à 08:19

Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Paddy Lowe, Directeur Exécutif Mercedes AMG F1, lors de la conférence de presse FIA
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 en tête lors du départ
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08
Roberto Merhi, Manor Marussia F1 Team et Will Stevens, Manor Marussia F1 Team, au départ de la course
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06, en tête au départ de la course
Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso et Felipe Massa, Williams F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team

Alors que les équipes de Formule 1 continuent leurs discussions pour essayer d'établir la nouvelle réglementation visant à rendre les voitures plus rapides et plus attirantes en 2017, certains ont suggéré que l'amélioration du rythme des monoplaces puisse avoir un effet négatif sur la course.

Il est fréquent de lire que plus on accroît l'appui aérodynamique, plus les dépassements sont difficiles parce que les voitures ne peuvent pas se suivre d'assez près.

Mais comme la plupart des choses en F1, ce n'est pas aussi simple qu'au premier abord, et le fait que ce soit pour dans deux ans devrait déjà améliorer la situation.

La recherche en soufflerie

Les équipes de F1 savent depuis longtemps qu'il n'y a pas de corrélation entre le niveau des voitures et le spectacle en piste.

Pour la saison 2009, un groupe de travail sur les dépassements a été mis en place pour essayer de mieux comprendre quels éléments du design des voitures pouvaient améliorer le spectacle en rendant les dépassements plus simples.

Supervisé par Pat Symonds, Paddy Lowe et Rory Byrne en 2007 et en 2008, le groupe de travail a permis une bien meilleure compréhension des éléments qui sont importants pour permettre aux voitures de se suivre de près.

"Nous avons utilisé une petite soufflerie en Italie, qui n'était pas particulièrement sophistiquée," relate Symonds. "Nous avons utilisé un modèle à 50% et nous n'avions que très peu de temps pour essayer de comprendre un peu les dépassements. Nous avons donc fait de notre mieux pour produire une réglementation qui atténuerait certains des problèmes généraux."

"En réalité, je ne sais pas dans quelle mesure nous avons réussi, et cela a perdu en pertinence lorsque des choses comme le DRS ont été acceptées, parce que c'est beaucoup plus puissant. C'était complètement exclu de nos objectifs, nous n'étions pas autorisés à faire cela ; ce qui est drôle, c'est que nous en avions parlé, mais c'était complètement exclu."

Les leçons ont été tirées

Alors que le DRS a fait perdre de la pertinence aux recommandations du groupe de travail, il y a tout de même eu des découvertes-clés qui vont mener les voitures à perdre du poids et à avoir plus d'appui aérodynamique pour 2017.

Directeur exécutif de Mercedes, Paddy Lowe a déclaré : "Nous gardons confiance en les leçons génériques qui sont sorties de l'étude du groupe de travail. Bien que les voitures que nous avons en ce moment soient quelque peu différentes de ce qui était envisagé, certains aspects fondamentaux restent les mêmes à mes yeux."

"Il est particulièrement vrai que la principale perte, dans le sillage d'une voiture, part de la perte de performance de l'aileron avant, et donc, du train avant. Cela provoque du sous-virage, ce qui signifie que l'on ne peut pas suivre le gars de devant en sortie de virage pour le passer dans la ligne droite."

Le flux d'air en question détaillé

Le groupe de travail a découvert que l'endroit de l'aileron avant où le flux se dégrade en premier est la section centrale, ce qui signifie que si l'on rend cette partie neutre en termes d'appui aérodynamique, cela fera en sorte que les voitures ne perdent pas de performance quand elles en suivent une autre.

Si le projet actuel de voiture plus large se concrétise, une section neutre plus large de l'aileron avant assurerait une perte de performance moindre que le design actuel dans le sillage d'une autre voiture.

Ce sera particulièrement vrai si les équipes peuvent s'assurer que le flux d'air n'est pas perturbé par les montants de l'aileron arrière non plus.

Les voitures pourront-elles se suivre plus facilement à partir de 2017? "Je pense que certaines choses laissent penser que cela pourrait être mieux," déclare Lowe. "Bien que je ne sois pas aérodynamicien, si je me base sur mon expérience aérodynamique et mon jugement, l'une des caractéristiques des voitures actuelles est que l'aileron avant n'est pas uniquement utilisé pour créer de l'appui aérodynamique à l'avant."

"Il est aussi utilisé pour créer d'importantes structures de flux d'air à travers la voiture, particulièrement pour gagner en performance avec le fond plat. Il a également pour but de neutraliser les pertes qui suivent les pneus avant. Si une voiture est dans le sillage d'une autre, alors cette fonction va être perturbée également, et il y aura la perte d'appui à l'avant qui va provoquer du survirage."

Des pistes plus larges, des ailerons avant plus larges et des pneus plus larges

Paddy Lowe explique comment réduire l'importance de l'aileron avant

"Si nous passons à des pistes plus larges, des ailerons avant plus larges et des pneus plus larges, nous serons beaucoup moins dépendants de l'aileron avant, que ce soit pour l'appui aérodynamique ou pour le flux d'air sur toute la voiture."

"Par conséquent, le niveau de performance du fond plat serait également bien meilleur dans ce sillage. Nous nous attendons donc, sans l'avoir testé, à ce que cela améliore en partie les performances de la voiture qui suit, même si la performance absolue est en hausse."

Pour les fans de F1, des voitures plus rapides qui peuvent mieux se suivre, voilà une très bonne nouvelle.

Article suivant
Ocon emballé par les évolutions majeures de la Force India

Article précédent

Ocon emballé par les évolutions majeures de la Force India

Article suivant

Horner écarte la rumeur de son remplacement

Horner écarte la rumeur de son remplacement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble