Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Les secrets de la Williams FW40

partages
commentaires
Technique - Les secrets de la Williams FW40
Matt Somerfield
Par : Matt Somerfield
18 févr. 2017 à 09:30

Williams est la première équipe de Formule 1 à avoir dévoilé sa monoplace 2017 avec des rendus de la nouvelle FW40, à l'aube des lancements prévus par les autres écuries la semaine prochaine.

La FW40 se démarque de la nomenclature habituellement utilisée par Williams pour ses monoplaces, puisque l'équipe a choisi ce nom au lieu de la FW39 pour célébrer ses 40 ans en F1, une réussite pour toute équipe.

La voiture arbore clairement toutes les caractéristiques principales de la nouvelle réglementation. Ses proportions plus volumineuses sont certainement différentes de celles de la génération précédente de voitures, avec des ailerons plus larges, tout comme les pneus Pirelli.

Les rendus ne montrent pas forcément tous les détails, et l'on aura davantage d'informations lorsque la voiture sortira du garage à Barcelone pour les premiers essais de pré-saison. Cependant, il existe de nombreux éléments de design qui méritent notre attention.

Aileron avant

L'aileron avant de la Williams FW40

L’aileron avant demeure dans la lignée des versions précédentes, poussant l’air à l’extérieur des pneus avant. Le canard latéral est échancré afin d’être un peu plus efficace. Le volet supérieur possède une fente additionnelle afin de mieux diriger l’air au-dessus des pneus, chose facilitée par la largeur accrue de l’aileron.

Nez

Détails de l'aileron avant de la Williams FW40

Le nez ressemble aussi aux versions précédentes, et possède toujours une extrémité retroussée. Il est toutefois un peu plus étroit afin de maximiser le travail des prises d’air du S-Duct, situées sous le châssis, et de minimiser le détachement des flux d’air de la surface de la carrosserie.

Aubes directrices

Le cockpit de la Williams FW40

Ces aubes directrices seront beaucoup plus complexes cette saison, et il y a fort à parier qu’elles seront minutieusement inspectées par les commissaires. Sur les images, les aubes sont évidemment mal éclairées et il est difficile d’en tirer des conclusions.

Pontons

Williams FW40

Si la réglementation permet des pontons plus larges de 100 mm, ceux de la Williams sont de la même largeur que l’an dernier. On peut noter leur étroitesse par la déformation de la carrosserie là où se situe la nouvelle protection latérale du châssis.

On note trois générateurs de vortex fixés sur le bord d’attaque des pontons. Ils serviront à optimiser le travail des pontons, qui sont sculptés très étroitement et possèdent une section arrière écrasée qui rappelle la McLaren de l’an dernier. Des déflecteurs sont rattachés au fond plat et se courbent au-dessus des pontons. Ils dirigent les flux d’air tout en les protégeant du sillage provoqué par les pneus avant.

Prise d'air

Boîte à air de la Mercedes W07

La prise d'air s’inspire de celle de la Mercedes W07 de la saison passée. Elle est élargie afin de mieux alimenter le moteur V6 et ses accessoires, ce qui réduit la quantité d’air qui doit passer à travers les pontons.

Protection du cockpit

L'appuie-tête possède un nodule sur sa surface interne, possiblement destiné à soutenir le casque du pilote dans les virages. Le nodule est en forme de goutte d’eau afin de limiter les perturbations aérodynamiques.

Capot moteur

Williams a innové en ce qui a trait à la sortie d’air chaud située à l’arrière de la voiture. Elle s’étire vers l’arrière et possède une ouverture plus grande que sur les autres bolides. Le capot est donc plus court, et possède une arête de bonne dimension, ce qui le rend très étroit et fin. L’arête se prolonge jusqu’au pilier de l’aileron. On semble noter la présence d’une équerre sur le capot, qui permettrait de modifier l’écoulement de l’air vers l’aileron arrière.

Aileron arrière

Peu de grandes nouveautés à noter ici à l’exception de ce qu’exige la nouvelle réglementation et d'un pilier en forme de Y inversé pour soutenir l'aileron en contournant l'échappement centralisé.

L'aileron arrière de la Mercedes W06 Hybrid, GP d'Italie

La plan principal possède une discrète forme de cuillère (forme innovée par Mercedes l’an dernier au Grand Prix d’Italie, image ci-dessus). Cette configuration indique le désir de mieux équilibrer l’appui et la traînée, tout en influençant la performance du DRS. 

Le diffuseur est aux normes 2017, avec une largeur de 1050 mm et une hauteur de 175 mm, et démarre 175 mm en avant de l’axe des roues arrière.

Prochain article Formule 1
Boullier - "Alonso sait à quoi s’attendre"

Previous article

Boullier - "Alonso sait à quoi s’attendre"

Next article

Coulthard - Verstappen a "quelque chose de surhumain"

Coulthard - Verstappen a "quelque chose de surhumain"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams
Auteur Matt Somerfield
Type d'article Analyse