Andretti cherche à racheter une écurie de F1

Présent en IndyCar et en Formule E, Michael Andretti serait sur les rangs pour racheter une écurie de Formule 1.

Andretti cherche à racheter une écurie de F1

Une nouvelle équipe américaine va-t-elle faire son apparition en Formule 1 ? En tout cas, d'après les informations révélées par RACER, Michael Andretti, propriétaire d'Andretti Autosport, est actuellement en train de chercher activement un moyen de racheter une structure existante. Des discussions sont en effet en cours avec plusieurs représentants d'équipes, dont Gene Haas.

Les contacts avec ce dernier semblant n'avoir pas dépassé les échanges basiques, Andretti s'est donc tourné vers d'autres cibles potentielles. En particulier, évidemment, les structures détenues par des compagnies d'investissement, à savoir Alfa Romeo Sauber (qui est la propriété de Longbow Finance depuis 2016) et Williams Grand Prix (qui a été rachetée par Dorilton Capital en 2020).

Alfa Romeo a récemment renouvelé, et ce pour plusieurs années, son accord avec Sauber, l'entreprise suisse engageant officiellement les monoplaces de la marque depuis désormais 2019. Même si les liens avec Ferrari semblent évidents, la relation de client en F1 entre la Scuderia et Alfa est moins étroite qu'entre Ferrari et Haas.

Lire aussi :

Contacté par RACER, Andretti a reconnu un intérêt : "Ça serait super, mais le chemin est long avant d'y arriver. Si la bonne opportunité se présente, nous ferons tout pour la saisir. Mais nous n'en sommes pas encore là."

Avec la mise en place de droits d'entrée en F1 à hauteur de 200 millions de dollars dans le cadre des derniers Accords Concorde, qui datent de 2020, le rachat d'une équipe existante est bien plus économique que l'arrivée d'une toute nouvelle structure, qui serait elle soumise au paiement de cette somme répartie ensuite entre les dix écuries qui seraient ainsi "dédommagées" pour la perte de pourcentage dans les revenus futurs tout en gagnant de la valeur du fait même de cette "barrière" à l'entrée.

Il est à noter qu'Andretti est un partenaire de Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, dans un certain nombre de championnats comme le Supercars ou encore l'Extreme E. Andretti est également à la tête de programmes en IndyCar, Formule E (où il engageait jusqu'à cette année les monoplaces d'usine de BMW), Indy Lights et en IMSA.

partages
commentaires
Alpine veut une FIA vigilante sur les collaborations entre écuries
Article précédent

Alpine veut une FIA vigilante sur les collaborations entre écuries

Article suivant

Stroll : Les nouvelles règles ont rendu la vie dure à Aston Martin

Stroll : Les nouvelles règles ont rendu la vie dure à Aston Martin
Charger les commentaires