Antonio Giovinazzi fier de ses départs en 2020

Antonio Giovinazzi souligne les progrès notables réalisés lors des départs en 2020.

Antonio Giovinazzi fier de ses départs en 2020

Pour sa deuxième saison complète en Formule 1, Antonio Giovinazzi n'a pas démérité. L'Italien a fait jeu égal avec son expérimenté coéquipier Kimi Räikkönen en qualifications ainsi qu'en nombre de points marqués le dimanche, avec quatre unités au compteur, et a ainsi conservé sa place chez Alfa Romeo malgré l'intense pression de trois autres protégés de Ferrari aux portes de la Formule 1, dont Mick Schumacher, qui a obtenu un baquet chez Haas.

Lire aussi :

Surtout, Giovinazzi est particulièrement fier de ses performances lors des départs, fruit de son travail en amont. En 17 Grands Prix, le pilote transalpin a gagné du terrain au premier tour lors de 15 épreuves, avec un gain de 50 places et la perte de deux seulement. Même si c'est forcément facilité par une position moyenne sur la grille de 17e sur 20…

"Après les qualifications, bien sûr, nous faisons le débriefing où l'on regarde peut-être le tour que l'on a fait, on regarde à quel endroit on a pu perdre quelque chose. Mais après ça, je suis juste concentré à 100% sur la course et sur le départ en particulier", explique Giovinazzi pour Motorsport.com. "Parce qu'avec les voitures que nous avons cette année et la difficulté à suivre et à dépasser, je pense que si l'on fait un bon départ et un bon premier tour en gagnant des places, alors la course est bien plus facile."

"Je regarde beaucoup de vidéos de l'année précédente, les départs et les caméras embarquées, ainsi que des vidéos des années d'avant. Et cela fonctionne assez bien, je dirais. Je suis vraiment content du travail que j'ai réalisé cette saison et je vais continuer à travailler comme ça pour l'avenir."

Giovinazzi n'a pourtant pas eu la tâche facile dans ces préparatifs l'an dernier, la Formule 1 s'étant rendue sur certains circuits soit nouveaux, soit longtemps absents du calendrier. "Quand nous avons un nouveau circuit, bien sûr j'essaie de regarder les autres catégories comme la Formule 4, toutes les vidéos où je peux trouver le départ sur ce circuit", poursuit le pilote Alfa Romeo.

"J'essaie d'apprendre quelque chose grâce aux vidéos, mais ça n'a pas été facile. Je dirais que c'est bien plus facile d'avoir une piste comme Bahreïn où l'on a déjà couru et où il y a tant de départs que l'on peut regarder en ligne pour savoir ce qui peut se produire dans chaque virage. Mais c'était aussi assez sympa de regarder les départs de Formule 4 à Imola, et j'y ai fait un bon premier tour ; c'était bien."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Ces développements qui donnent des indices sur les F1 2021

Article précédent

Ces développements qui donnent des indices sur les F1 2021

Article suivant

Zanardi : "Des pas en avant et des pas en arrière" dans sa guérison

Zanardi : "Des pas en avant et des pas en arrière" dans sa guérison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel