Après l'opération, le début de l'attente autour de Jules Bianchi

Alors que la pluie s'intensifiait de nouveau à l'amorce des dix derniers tours du Grand Prix du Japon, Adrian Sutil est sorti de la piste au niveau du virage 7

Alors que la pluie s'intensifiait de nouveau à l'amorce des dix derniers tours du Grand Prix du Japon, Adrian Sutil est sorti de la piste au niveau du virage 7. La dépanneuse est alors rapidement intervenue pour dégager la monoplace du pilote allemand. La suite des faits n'a pas été retransmise sur les écrans de contrôle, mais il apparaît clair que Jules Bianchi est à son tour sorti de la piste, un tour plus tard. La Marussia est alors allée heurter la dépanneuse, comme l'a confirmé Adrian Sutil à la presse, à son retour dans le paddock.

La direction de course a d'abord neutralisé la course en faisant intervenir la voiture de sécurité, permettant à la voiture médicale de rejoindre les lieux. Quelques instants plus tard, le drapeau rouge était déployé de manière définitive, mettant un terme au Grand Prix du Japon.

Quelques minutes après une cérémonie du podium très sobre, le porte-parole de la FIA a donné très peu de nouvelles, annonçant que Bianchi avait été évacué par ambulance, dans un état inconscient. Aucune autre nouvelle officielle concernant l'état de santé du pilote français n'a alors été communiquée.

Ancien médecin de la FIA, Gary Harstein a expliqué ce que signifiait une évacuation aussi rapide d'un pilote sur un circuit : "Les seules raisons pour une évacuation si rapide : sévère blessure à la tête isolée, sévère blessure avec hémorragie ou besoin de réanimation cardiaque."

Consultant pour la chaîne Canal+, Franck Montagny a pu voir la Marussia de Bianchi à son retour sur la dépanneuse, avant qu'elle ne soit bâchée et interdite d'accès aux caméras. "Les éléments autour de la voiture sont ok, il manque des ailerons", a-t-il décrit. "Le gros problème se situe au niveau du cockpit. Tout porte à croire que la voiture a glissé et s'est arrêtée au niveau du casque à cause d'un impact."

Plus tard dans la journée, la FIA a publié ce qui reste le seul communiqué officiel à l'heure actuelle, confirmant de sévères blessures à la tête pour Bianchi. Depuis, on sait que le Français a été opéré, et que ses parents et son agent Nicolas Todt doivent arriver à son chevet ce lundi. Aucune communication officielle n'a eu lieu aujourd'hui.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Franck Montagny , Adrian Sutil , Nicolas Todt , Jules Bianchi
Type d'article Actualités