Arrivabene : Räikkönen n'a même pas essayé de me faire changer d'avis

partages
commentaires
Arrivabene : Räikkönen n'a même pas essayé de me faire changer d'avis
Par : Fabien Gaillard
19 sept. 2018 à 08:04

Maurizio Arrivabene a expliqué que Kimi Räikkönen n'avait pas cherché à le faire changer d'avis concernant la décision de ne pas le reconduire au sein de la Scuderia Ferrari au profit de Charles Leclerc.

Même s'il a un temps semblé que le Finlandais conserverait son baquet au sein de l'écurie de Maranello, c'est finalement bien le Monégasque qui sera promu en vue de 2019. Dans un timing étonnant, cette décision intervient durant l'une des meilleures saisons de Räikkönen depuis son retour chez Ferrari et lui a été annoncée juste avant qu'il ne signe la pole position du Grand Prix d'Italie. 

Mais le Champion du monde 2007 n'a visiblement pas tenté d'inverser la tendance, à en croire Maurizio Arrivabene, le team principal de la Scuderia. "Je dois dire que la relation avec Kimi est tellement bonne qu'il comprend. Il ne s'agit pas seulement de lui dire que c'est la décision."

Lire aussi :

"Si vous faites mon travail correctement, il s'agit de lui expliquer le processus, et je lui ai expliqué le processus de décision et il n'a même pas essayé de dire : 'Oui, j'aimerais que vous changiez d'avis', ou quelque chose comme ça."

Une des interrogations concernant le choix fait par Ferrari portait sur le moment où celui-ci allait être dévoilé à Räikkönen alors que la saison entre dans une phase cruciale où l'aide du numéro 7 pourrait s'avérer précieuse pour favoriser les chances de titre de Sebastian Vettel. Pour Arrivabene, et même si Monza ne s'est pas passé au mieux, cette question n'est pas forcément pertinente dans le monde professionnel de la F1.

"C'est un pilote professionnel. Puis j'ai entendu beaucoup d'autres choses comme 'Ah, tu sais, lui dire à Monza, c'était le mauvais moment'. Imaginez si je le lui avais dit en Belgique et que Sebastian gagnait la course ? Kimi était dans la même position, et puis ce n'était pas une bonne chose de lui dire en Belgique."

"Le bon moment n'est donc pas écrit sur le papier, mais ce qui est écrit sur le papier, c'est que lorsque nous signons des contrats avec un pilote, nous signons avec des pilotes professionnels."

"Je parle toujours avec mes deux pilotes en tant que pilotes professionnels et j'attends d'eux le maximum de l'effort professionnel et de se servir de toutes leurs compétences professionnelles, et Kimi est l'un d'entre eux."

Le dirigeant italien de plaisanter, pour conclure : "Kimi était si nerveux et si mécontent que je le lui dise le jeudi de Monza, si je ne me trompe pas, qu'il a fait la pole position samedi ! On parle de pilotes professionnels."

Prochain article Formule 1
Newey : Vettel est sujet à des "erreurs stupides"

Article précédent

Newey : Vettel est sujet à des "erreurs stupides"

Article suivant

Comment Ferrari a pris tous les risques... et a perdu

Comment Ferrari a pris tous les risques... et a perdu
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités