Aston Martin fait appel de la disqualification de Vettel

Aston Martin a confirmé son intention de faire appel de l'exclusion de Sebastian Vettel du Grand Prix de Hongrie.

Aston Martin fait appel de la disqualification de Vettel

Quelques heures après avoir franchi la ligne d'arrivée du Grand Prix de Hongrie en deuxième position, Sebastian Vettel a été disqualifié de la course à la suite d'une infraction technique : les délégués de la FIA avaient constaté que l'Aston Martin AMR21 du quadruple Champion du monde ne disposait pas d'un litre de carburant dans son réservoir, le minimum requis par le règlement.

Lire aussi :

En effet, il est stipulé qu'un échantillon d'un litre doit pouvoir être prélevé pour être analysé par la FIA, et seul 0,3 litre a pu être récolté après la course. En conséquence, Vettel avait été exclu des résultats et Aston Martin avait 96 heures après la décision de la FIA pour faire officiellement appel ou alors accepter la sanction.

Et la première option a été retenue, car Aston Martin a non seulement fait appel mais a également demandé un droit de révision, affirmant disposer d'éléments susceptibles de convaincre la FIA de réintégrer Vettel au classement final. L'audience du droit de révision aura probablement lieu avant l'appel, car il est possible que la décision initiale soit modifiée. Elle impliquera les commissaires ayant été mobilisés en Hongrie.

"Il n'y avait et il n'y a aucune suggestion que Vettel ait bénéficié d'un avantage en termes de performance du fait de la prétendue violation de la réglementation, ou qu'elle ait été délibérée", explique Aston Martin dans un communiqué de presse.

Afin de préserver les preuves, la FIA a saisi la voiture de Vettel et l'a transportée dans ses propre installations, en France. Les données de l'équipe indiquent qu'étant donné la quantité de carburant dans la voiture au départ et ce qui a été enregistré par le débitmètre de carburant de la FIA, il aurait dû rester 1,74 litre dans le réservoir. Comme la FIA n'a prélevé que 0,3 litre, il resterait donc 1,44 litre non comptabilisé.

L'écurie britannique ajoute : "Étant donné que les données de l'équipe ont indiqué qu'il y avait plus de 1,0 litre de carburant dans la voiture après la course, 1,74 litre selon les données, l'équipe a immédiatement réservé son droit d'appel, et a demandé un droit de révision parallèlement à la procédure d'appel, en raison de la découverte de nouvelles preuves importantes relatives à la sanction qui n'étaient pas disponibles au moment de la décision des commissaires de la FIA."

partages
commentaires
Ferrari n'a pas fait une "erreur" en appelant Sainz au stand trop tôt
Article précédent

Ferrari n'a pas fait une "erreur" en appelant Sainz au stand trop tôt

Article suivant

Comment la F1 aurait géré une grille de départ sans aucune voiture

Comment la F1 aurait géré une grille de départ sans aucune voiture
Charger les commentaires