Aston Martin entendu lundi par les commissaires

La demande de réexamen de la disqualification de Sebastian Vettel au Grand Prix de Hongrie déposée par Aston Martin sera entendue par les commissaires de la FIA lundi prochain.

Aston Martin entendu lundi par les commissaires

Ce jeudi, 96 heures après avoir assisté à la disqualification de Sebastian Vettel du Grand Prix de Hongrie, Aston Martin a officiellement fait appel de la décision des commissaires et a également fait la demande d'un droit de révision, estimant posséder de "nouvelles preuves significatives" permettant de réintégrer le quadruple Champion du monde au classement définitif de la course.

Concernant ce droit de révision, la FIA vient d'accorder à Aston Martin une audience. Celle-ci aura lieu en début de semaine prochaine, le lundi 9 août. Les commissaires ayant officié au Hungaroring seront présents, et Aston Martin pourra s'appuyer sur deux autres membres de l'équipe en plus de son directeur, Otmar Szafnauer.

"En accord avec l'Article 14 du Code Sportif International, et à la suite de la
demande de révision par Aston Martin Cognizant F1 Team, déposée le 4 août 2021,
le directeur d'équipe et les témoins que le concurrent peut demander, jusqu'à trois participants au total, y compris le directeur d'équipe, sont tenus d'assister à l'audience par vidéoconférence à 15h00, le lundi 9 août 2021", indique un communiqué de presse.

Lire aussi :

Pour rappel, l'écurie britannique a été reconnue coupable d'avoir enfreint l'article 6.6.2 du Règlement Technique de la F1 car les délégués techniques de la FIA n'ont pas été en mesure de recueillir un échantillon de carburant d'un litre dans le réservoir de l'AMR21 de Vettel. Or, selon Aston Martin, il restait 1,74 litre lorsque le moteur V6 turbo hybride du pilote allemand s'est arrêté.

Il est probable que l'appel d'Aston Martin pourrait porter en partie sur l'autorisation de remplacer la pompe de carburant (défectueuse selon l'équipe) et de la remplacer par un nouvel élément de conception identique afin d'avoir une seconde chance de prélever le carburant manquant dans la voiture.

L'audience du droit de révision, lundi, déterminera d'abord si les nouvelles preuves qu'Aston Martin a découvertes seront acceptées comme motifs pour réexaminer la pénalité. Si les commissaires sont convaincus que les preuves d'Aston Martin sont significatives et pertinentes, une nouvelle audience se tiendra pour réexaminer la disqualification de Vettel.

partages
commentaires
Ricciardo ravi de voir Ocon s'imposer devant Hamilton

Article précédent

Ricciardo ravi de voir Ocon s'imposer devant Hamilton

Article suivant

Les solutions d'Alpine pour améliorer les performances d'Ocon

Les solutions d'Alpine pour améliorer les performances d'Ocon
Charger les commentaires