Aston Martin aimerait voir le groupe Volkswagen en F1

Alors que les discussions autour des règles de la nouvelle génération de moteurs hybrides se poursuivent, Lawrence Stroll, président d'Aston Martin, s'est montré favorable à l'arrivée de Volkswagen en Formule 1.

Aston Martin aimerait voir le groupe Volkswagen en F1

Introduit en 2014, le moteur V6 turbo hybride qui équipe les monoplaces de Formule 1 tirera sa révérence à la fin de la saison 2024. Il devrait être remplacé par une nouvelle génération d'unité de puissance en 2025, plusieurs réunions sur le sujet ayant déjà eu lieu. La discussion la plus récente remonte au début du mois de juillet, lors du Grand Prix d'Autriche, et incluait les motoristes de l'an prochain (Mercedes, Ferrari, Renault et Red Bull) ainsi que des acteurs extérieurs à la F1, tels que Audi et Porsche, marques appartenant au groupe Volkswagen.

Selon Stefano Domenicali, PDG de la F1, cette réunion s'est conclue sur une note positive, les écuries et le championnat ayant fait un "pas dans la bonne direction". Et l'intérêt de Volkswagen concernant les nouveaux moteurs a été assez bien accueilli dans le paddock si l'on se fie aux récentes déclarations de Lawrence Stroll, président exécutif d'Aston Martin.

"C'est certain, j'accueillerais avec plaisir l'arrivée du groupe Volkswagen", a confié le Canadien à certains médias, dont Motorsport.com. "Je pense que cela montrerait la force de la F1. Plus les groupes automobiles rejoignant le championnat sont importants, mieux c'est pour toutes les personnes impliquées, que ce soit les fans, les propriétaires d'équipe, la FOM ou la FIA. Je sais que [Volkswagen] évalue le retour d'une ou deux de ses marques, et je suis très enthousiaste et favorable à son arrivée dans le sport. Je pense que ce serait formidable."

Lire aussi :

Pour la saison 2025, les dirigeants de la F1 chercheront à introduire une unité de puissance à la fois bon marché et durable, avec un accent mis sur les e-carburants. Pour ce faire, Red Bull Racing, qui continuera d'exploiter le V6 Honda après le départ du motoriste nippon à la fin de la saison 2021 et qui vise désormais à concevoir ses propres groupes propulseurs, a invité la F1 à repartir d'une feuille blanche.

Un avis partagé par Jost Capito, PDG de Williams et ancien directeur du sport automobile de Volkswagen. Selon l'Allemand, seul un "changement significatif" permettra à la F1 de s'aligner sur les demandes de l'industrie automobile.

"Quand on regarde la direction que prend l'industrie automobile, le CO2 est un problème", a-t-il expliqué. "Je suis absolument convaincu que la Formule 1 doit aussi passer au zéro émission à partir de 2025, mais il existe d'autres solutions que le tout électrique. Les e-carburants doivent être étudiés en combinaison avec l'hybride. Selon moi, ces technologies ont un avenir dans la mobilité, et je pense donc que les réglementations devraient aller dans cette direction en étudiant toutes les options. Il est donc juste que les constructeurs automobiles fassent partie de la discussion. Si les nouvelles règles ne les attirent pas, ils ne nous rejoindront pas."

partages
commentaires

Related video

Spa à nouveau touché par les intempéries

Article précédent

Spa à nouveau touché par les intempéries

Article suivant

Marko : "Pérez est plus régulier" qu'Albon

Marko : "Pérez est plus régulier" qu'Albon
Charger les commentaires