Aucune sanction après l'accrochage du départ à Singapour

Fait majeur du Grand Prix de Singapour, et potentiel tournant décisif dans la course au titre, l'accrochage survenu au départ de la course n'aura pas davantage de répercussions que les abandons qu'il a engendrés, déjà suffisamment douloureux. 

Peu après l'extinction des feux, les trois premiers sur la grille de départ se sont retrouvés hors course, Max Verstappen étant pris en sandwich entre Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen. L'incident a ouvert la voie royale à un Lewis Hamilton qui n'en demandait pas tant, et qui s'est imposé pour porter son avance au championnat à 28 points sur Vettel.  

Les trois pilotes impliqués ayant abandonné, les commissaires sportifs ont annoncé que l'accrochage serait étudié après la course, ce qui a été fait rapidement. Leurs conclusions ont abouti sur l'absence de responsabilité pleine et entière d'un seul des trois pilotes, les poussant à ne prendre aucune sanction.

"Les commissaires ont examiné les preuves vidéo et entendu Sebastian Vettel, pilote de la voiture 5, Kimi Räikkönen, pilote de la voiture 7, Max Verstappen, pilote de la voiture 33, et les représentants des équipes", a fait savoir la FIA.

"Le pilote de la voiture 7 a pris un très bon départ et a pu tenter de dépasser la voiture 33 sur la gauche. En même temps, la voiture 5, qui a pris un départ plus lent, a bougé vers la gauche de la piste ; la voiture 33 et la voiture 7 se sont accrochés, provoquant une collision en chaîne avec la voiture 5 et, finalement, la voiture 14 (Fernando Alonso), au virage suivant."

"Les commissaires considèrent qu'aucun pilote n'a été totalement ou essentiellement à blâmer pour l'incident, et il n'y aura pas de sanction."

Leur version des faits

Kimi Räikkönen (Ferrari) : "J’ai pris un bon départ et j’ai été percuté. Il n’y avait rien à faire ensuite, la course était terminée. Je ne sais pas ce qui s’est passé. Il faut lui demander [à Verstappen]. Évidemment, ça nous coûte très cher aujourd’hui. Je n’ai rien pu faire pour éviter ça, c’est dommage. Les 100 premiers mètres ont été très bons pour moi, et c’est tout, la course s’est arrêtée là."

Sebastian Vettel (Ferrari) : "Il n’y a pas grand-chose à dire. J’ai pris le départ, j’ai vu Max à ma hauteur et j’ai essayé de fermer un peu la porte, puis j’ai été percuté par le côté. Je ne sais pas, je n’ai pas encore bien vu les images. J’ai vu Max dans mes rétroviseurs, puis j’ai vu que Kimi était percuté derrière moi, il n’y avait rien à faire."

Max Verstappen (Red Bull Racing) : "C'est surtout Sebastian, il a commencé à me tasser, peut-être qu'il n'a pas vu Kimi à gauche, mais ce n'est pas une excuse. Quand on se bat pour le titre mondial, on ne prend pas ce genre de risque. Maintenant, nous abandonnons tous les trois. Les pneus arrière sont plus larges qu'à l'avant, donc je ne pouvais pas éviter l'incident. Je ne pense pas que c'était un incident de course. En fin de compte, il y a trois abandons, et je n'ai rien fait de mal, j'étais au milieu, j'ai essayé de prendre un départ propre. Je suis content qu'il n'y ait pas que moi qui ait abandonné et qu'on se partage cette déception à trois."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Sous-évènement Course
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags accrochage, marina bay