Austin, le dixième circuit de F1 américain

Ce weekend, le petit monde de la Formule 1 se rend sur le Circuit des Amériques pour la troisième édition du Grand Prix des Etats-Unis se déroulant sur ce tracé

Ce weekend, le petit monde de la Formule 1 se rend sur le Circuit des Amériques pour la troisième édition du Grand Prix des Etats-Unis se déroulant sur ce tracé.

Ce circuit, le dixième chez l'Oncle Sam, mesure 5,513 kilomètres et est notamment formé de combinaisons de virages légendaires empruntées à d'illustres tracés tels que Silverstone dans le premier secteur, Interlagos dans le deuxième et Istanbul dans le troisième. Il a également la particularité de ne pas tourner dans le sens des aiguilles d'une montre... justement comme Interlagos et Istanbul.

La particularité de ce circuit est néanmoins son unique premier virage, au sommet d'une immense côte qui est le point d'orgue d'un dénivelé total de 41 mètres.

Comme souvent, les réglages seront un compromis entre vitesse de pointe et appui aérodynamique : la ligne droite d'un kilomètre et les virages rapides devront être conciliés. Côté pneumatiques, ce sont les mediums et les tendres qui seront utilisés. Le tracé est moyennement abrasif, et la texture de l'asphalte est similaire à celle de Sotchi. Le circuit est également moyennement exigeant pour les freins. La consommation d'essence, elle, pourrait être un problème car elle est élevée sur ce tracé.

Quant aux zones DRS, il y en aura deux : la ligne droite des stands et la ligne droite d'un kilomètre. La probabilité de l'apparition d'une voiture de sécurité est faible puisqu'il n'y en a pas eu lors des deux premières éditions. Enfin, le côté droit de la grille de départ est sur la trajectoire et représentera donc un avantage certain pour les pilotes qui s'y trouveront, dans la montée vers ce fameux premier virage.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités