Autriche - L'argent des droits TV mieux placé sur des séries?

En dépit du fait d’avoir vu Mercedes et Rosberg animer la saison 2014, la chaîne de télévision allemande RTL a mis sa forte baisse d’audience de cette année sur le compte des règles "incompréhensibles" et des "représentations externes...

En dépit du fait d’avoir vu Mercedes et Rosberg animer la saison 2014, la chaîne de télévision allemande RTL a mis sa forte baisse d’audience de cette année sur le compte des règles "incompréhensibles" et des "représentations externes contreproductives".

L’Allemagne a été l’une des dramatiques illustrations d’un certain désintérêt du public pour la catégorie reine cette année, les tribunes parsemées du Grand Prix national ne représentant que l’une des nombreuses illustrations de ce phénomène.

Une tendance également observée en Autriche, pays d’origine de Red Bull, et où s’est pourtant tenu le retour de la F1 sur le tracé de Spielberg. Le diffuseur officiel de la F1, la chaîne ORF, enregistre une baisse notable de son audience, à l’heure où internet prend par ailleurs la mesure des médias traditionnels.

"Ma position est claire", commente Richard Grasl, directeur financier d’ORF, pour l’agence APA. "Je pense que ce qui fait plus de sens que la dépense sur la F1 est le développement de la créativité et par conséquent, de financer plus de films et de séries".

"Les audiences de la F1 ne sont pas mauvaises, mais elles ont été sur le déclin. Nous allons examiner tout ceci de près".

ORF dispose des droits sur la F1 jusqu’au terme de la saison 2016. Parmi les possibles repreneurs des droits pour l’Autriche, Red Bull, qui dispose d’une importante société de production audiovisuelle à Salzburg, pense à établir la F1 sur son canal Servus TV.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités