Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
21 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
70 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
83 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
105 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
140 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
154 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
182 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
203 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
210 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
259 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
273 jours

L'avenir de la F1 va se dessiner autour de trois facteurs clés

partages
commentaires
L'avenir de la F1 va se dessiner autour de trois facteurs clés
Par :
Co-auteur: James Newbold
22 janv. 2018 à 11:02

Le groupe de travail chargé de définir l'orientation future de la Formule 1 se concentre sur l'amélioration de trois facteurs clés pour la performance des monoplaces : l'aérodynamique, le moteur et la suspension.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10, Felipe Massa, Williams FW40 au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, au départ
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 mène
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 mène
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, et le reste du peloton au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 au départ
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08 et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H en lutte au départ
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17 au départ
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12

La F1 souhaite booster ses audiences et sa popularité auprès des fans et compte sur le travail confié à Ross Brawn et son équipe, au sein de laquelle figure Pat Symonds, ancien directeur technique de Williams. Améliorer le spectacle passe par un ajustement du Règlement Technique, avec trois domaines clés identifiés par les têtes pensantes de la catégorie reine.

"Nous étudions les règlements technique et sportif", confirme Pat Symonds. "Nous devons utiliser cette quête d'audience pour inspecter chaque changement que nous voulons faire. Disons que nous pouvons décider de quels sont les différenciateurs de performance."

"Le Règlement Technique de la F1 est divisé en 21 sections. Quand on parcourt ces sections, on peut voir que certaines ne sont pas très pertinentes pour le spectacle. Nous avons donc décidé ce que nous voulions faire techniquement ; nous voulions avoir trois différenciateurs de performance." 

"Il y aurait l'aérodynamique : c'est intéressant pour beaucoup de monde et personne ne pourrait écrire un règlement qui ne ferait pas de différence, donc nous pouvons en faire quelque chose d'important et qui compte. Il y aurait également l'unité de puissance. Pour les motoristes engagés en F1, c'est important. Ça intéresse les fans, donc laissons cela être un différenciateur. Enfin, il y aurait la suspension, et j'entends par là la manière dont nous traitons les pneus, dont les équipes les utilisent. Ce sont les trois facteurs de différence technique que nous voulons voir."

"Il y en aura d'autres : les pilotes, les arrêts au stand, les mécaniciens, la stratégie. Mais il s'agit de ce qui est technique, et nous nous concentrons vraiment dessus."

Si ces trois facteurs déterminants pour la performance font l'objet d'un gros travail, d'autres aspects ne seront pas oubliés pour autant et doivent être corrigés selon Pat Symonds, plus particulièrement au niveau de la réduction des coûts et du caractère parfois trop prévisible des Grands Prix. 

"Nous devons étudier les coûts", admet le Britannique. "Les coûts font qu'il est difficile pour ceux qui sont en fond de grille de faire impression par rapport aux leaders. Nous voulons éradiquer la prévisibilité. Lors des deux dernières décennies, les pires périodes de course ont été celles où le résultat était prévisible. Nous avons un peu connu ça avec la domination de Mercedes. Au moins, pendant deux ans, nous ne savions pas quel pilote allait gagner."

"Nous voulons nous pencher sur le spectacle, nous voulons que ce soit visuellement attrayant, nous voulons reconnaître le rôle du pilote. Nous devons étudier le problème des affluences et des audiences TV, car elles exigent des choses différentes. Et nous devons étudier le problème de l'expérience d'une semaine de course. Ce n'est pas suffisant de penser uniquement à ce qui se passe le dimanche."

Propos recueillis par James Newbold

Article suivant
Norris évoque son programme F1 pour 2018

Article précédent

Norris évoque son programme F1 pour 2018

Article suivant

Mansell ne juge pas l'inexpérience comme un handicap pour Williams

Mansell ne juge pas l'inexpérience comme un handicap pour Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Lawrence Barretto