L'avenir de Honda en F1 dépendra en partie des résultats avec Red Bull

partages
commentaires
L'avenir de Honda en F1 dépendra en partie des résultats avec Red Bull
Par :
27 mars 2019 à 14:00

Alors que toutes les marques impliquées en F1 doivent réfléchir à l'avenir post-2020, Honda a expliqué que ses résultats avec Red Bull seraient un facteur important dans sa décision d'y rester ou non.

Red Bull et Honda se sont engagés pour deux ans suite à la rupture du partenariat historique de la marque autrichienne avec Renault. La première course de cette nouvelle alliance a d'ores et déjà permis au motoriste nippon de connaître en Australie son premier podium depuis son retour en Formule 1 en 2015. Mais l'objectif affiché est bien sûr de rapidement re-goûter à la victoire.

Comme l'ensemble des structures impliquées actuellement en discipline reine, Honda devra réfléchir à son engagement à moyen et long termes dans une F1 qui aura un autre visage à partir de 2021, quand entreront en vigueur un ensemble de règles visant à rendre la discipline plus attractive, plus resserrée et globalement moins chère, mais aussi de nouveaux accords commerciaux. Aussi, dans ce contexte, il est clair que les résultats obtenus avec Red Bull Racing auront un rôle essentiel à jouer dans le choix qui sera fait pour l'après 2020.

Lire aussi :

"Cette année sera très importante pour Honda dans la réflexion sur la manière de s'impliquer au-delà de 2020 avec la Formule 1", a déclaré le responsable de Honda F1, Masashi Yamamoto, pour Motorsport.com. "Nous pensons qu'il faut juger la situation globale", avait-il expliqué en marge du GP d'Australie.

"Un [facteur] concernant la réglementation 2021 sera bien sûr inclus [dans le processus de décision]. Le business et le marketing autour de la F1 également. La dernière chose, ce sont les résultats que nous pouvons obtenir avec Red Bull. Nous ne pouvons pas seulement prendre une décision [en nous basant] sur un seul élément."

Avant la rencontre entre les parties prenantes de la Formule 1 et les instances dirigeantes de ce mardi à Londres, Yamamoto avait indiqué que la direction prise concernant l'avenir était "bonne" et que les responsables avaient été "à l'écoute" des constructeurs.

"Tournés vers la victoire"

Après trois saisons catastrophiques avec McLaren entre 2015 et 2017 et une année de reconstruction en 2018 avec Toro Rosso, Honda a retrouvé une structure de pointe et donné un nouvel élan à son projet F1. Le tout sous l'impulsion de Yamamoto qui, d'ailleurs, est passé en début d'année d'un rôle de supervision globale de toute la compétition au sein de la firme japonaise à un poste uniquement dédié à la catégorie reine. Pour lui, sa responsabilité est de garantir à son équipe technique "un environnement confortable" de travail et de gérer la relation avec les dirigeants de Honda.

Lire aussi :

"Chez Honda, quand on participe à la moindre catégorie des sports mécaniques, notre but est de gagner. Avant de commencer avec Red Bull, j'ai expliqué en détail à la direction comment nous allions accomplir cela. Ensuite, nous avons convaincu la haute direction. Donc, désormais, le sentiment au sein de la compagnie et les gens ici est tourné vers la victoire."

Avec Scott Mitchell 

Article suivant
Une troisième zone DRS ajoutée pour le GP de Bahreïn

Article précédent

Une troisième zone DRS ajoutée pour le GP de Bahreïn

Article suivant

Montezemolo : Le caractère d'Alonso a compté dans son échec chez Ferrari

Montezemolo : Le caractère d'Alonso a compté dans son échec chez Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir toute l'actu