L'avenir de Sargeant se présentait mal avant de signer avec Williams

Nouveau protégé de l'écurie Williams, Logan Sargeant voit sa carrière en monoplace trouver un second souffle.

L'avenir de Sargeant se présentait mal avant de signer avec Williams

S'il n'a toujours pas remporté de titre en formules de promotion, Logan Sargeant ne manque pas de s'illustrer depuis le début de sa carrière en monoplace. Au fil des années, le Champion du monde de karting KF-Junior 2015 s'est classé troisième de British F4, quatrième de Formule Renault Eurocup et troisième de FIA F3, où le titre lui a échappé pour seulement quatre points en 2020, face à Oscar Piastri et Théo Pourchaire.

Faute de budget, Sargeant a envisagé de quitter la monoplace pour passer en Endurance mais a finalement rempilé pour une troisième campagne en FIA F3, passant de Prema Racing à une écurie bien plus modeste, Charouz Racing System. "Heureusement, lors des années précédentes, avant que les budgets ne montent en flèche, j'avais de l'argent familial qui a pu m'aider à y arriver, ainsi que quelques sponsors personnels. J'ai eu la chance d'avoir cette aide et ce soutien de ma famille, mais une fois que le budget devient super, super élevé, ça devient difficile pour n'importe qui", confie l'Américain.

Jamais une Charouz n'avait fini une course dans le top 5 dans ce championnat lors des deux saisons précédentes, mais Sargeant a multiplié ces performances pour prendre la septième place du classement général. Cela lui a manifestement permis de convaincre Williams de le recruter au sein de son programme de jeunes pilotes, lui dont la carrière est gérée par le groupe Infinity, comme George Russell.

Lire aussi :

Selon les informations de Motorsport.com, Sargeant devrait enfin parvenir à rejoindre la Formule 2 en 2022, et le Floridien de 20 ans ne cache pas que continuer à gravir les échelons des formules de promotion "paraissait difficile" sans Williams.

À Grove, Sargeant va notamment passer un certain temps sur le simulateur et contribuer au développement de la monoplace de Formule 1. "Ma priorité est juste de travailler avec Williams et de m'y plonger. Je vais utiliser toutes les infrastructures, apprendre autant que possible et les aider de toute manière possible également."

Avec Megan White et Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Andretti explique ce qui a "tué" le rachat d'Alfa Romeo
Article précédent

Andretti explique ce qui a "tué" le rachat d'Alfa Romeo

Article suivant

Pérez : "Red Bull veut que je gagne ce week-end"

Pérez : "Red Bull veut que je gagne ce week-end"
Charger les commentaires