Des avis mitigés sur le nouveau tracé d'Abu Dhabi

Valtteri Bottas et Esteban Ocon n'ont pas été tout à fait séduits par les changements apportés cette saison au circuit de Yas Marina, qui a accueilli le Grand Prix d'Abu Dhabi la semaine dernière.

Des avis mitigés sur le nouveau tracé d'Abu Dhabi

Cette année, dans le but de rendre un Grand Prix d'Abu Dhabi, habituellement morne, plus passionnant, les organisateurs de l'épreuve ont modifié plusieurs virages du circuit de Yas Marina. La nouvelle épingle (virage 5) et le nouveau banking (virage 9) ont été plutôt bien accueillis chez les pilotes. Cependant, l'ouverture de l'angle des courbes de l'hôtel, dans le but de faciliter le rapprochement entre deux voitures, n'a pas donné satisfaction.

Les changements ont été évoqués en profondeur lors du briefing des pilotes, organisé après la première journée de roulage, et certains ont estimé que les changements n'étaient pas optimaux. Cependant, ce n'est que lors de la course que le véritable impact de ces nouveaux virages a été révélé.

"C'était un peu mieux, comme le fait de se suivre dans le virage 5", a expliqué Valtteri Bottas. "Le virage 9 est clairement meilleur que les virages d'avant. Mais le problème sur ce circuit se situe toujours autour de l'hôtel. [Je] perdais toujours quelques dixièmes là-bas, donc c'était difficile. Le circuit est un peu meilleur mais il est toujours difficile de dépasser."

Interrogé sur la possible amélioration du spectacle si le virage 9 avait pris la forme d'une épingle, le Finlandais a répondu : "Probablement, oui. Cela aurait créé plus d'opportunités. Mais je sens que le dernier secteur est le problème. Il a des virages fluides et l'on ne peut prendre qu'une seule trajectoire. J'espère que ce sera réglé l'an prochain, avec des voitures différentes."

Esteban Ocon, qui s'est longtemps battu avec plusieurs monoplaces durant le Grand Prix, a également identifié le dernier secteur comme responsable de la difficulté à dépasser. "Je dirais que [les changements] n'étaient pas suffisants", a commenté le pilote Alpine. "Selon moi, c'est toujours l'horreur dans les quatre derniers virages. S'ils sont reprofilés, ce sera un sacré circuit pour dépasser. Mais on ne peut pas se suivre entre les virages 13 et 16, et ensuite il est difficile de se rapprocher avant le virage 5. Nous ne sommes pas assez proches pour les opportunités [de dépassement]."

Ocon a reconnu qu'une modification de la courbure des virages à travers la section de l'hôtel serait utile : "Oui, ce serait une bonne chose, et je pense aussi qu'ils devraient faire de même dans le dernier virage."

Propos recueillis par Luke Smith et Alex Kalinauckas

Lire aussi :

partages
commentaires
Mohammed Ben Sulayem élu président de la FIA
Article précédent

Mohammed Ben Sulayem élu président de la FIA

Article suivant

Piastri "certainement pas déçu" de la décision d'Alfa Romeo

Piastri "certainement pas déçu" de la décision d'Alfa Romeo
Charger les commentaires