Bahreïn, J1 - Ricciardo premier leader, Mercedes cloué au garage

La première matinée des essais hivernaux 2021 de F1 sur le circuit de Sakhir a été marquée par le problème technique qui a coûté près de 3h30 de roulage à Mercedes.

Bahreïn, J1 - Ricciardo premier leader, Mercedes cloué au garage

Avec des températures déjà proches des 30°C à 10h du matin et un circuit très venteux, le coup d'envoi de la saison 2021 est donné à Sakhir. C'est l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen qui sort la première des stands, suivie par la plupart des autres monoplaces équipées des habituels dispositifs de mesure aérodynamique. Charles Leclerc est l'auteur du premier temps, bien sûr très loin des références, en 1'38"2, même s'il se concentre nettement sur des tests aéro.

Lire aussi :

Au volant d'une AMR21 sans grilles aéro, Sebastian Vettel prend les commandes après à peine un quart d'heure, en 1'36"3, mais Räikkönen subtilise cette position quelques minutes après en 1'34"6. Il est intéressant de noter, dans le stand Mercedes, que Lewis Hamilton est présent à l'arrière pendant que Valtteri Bottas, qui doit rouler ce matin, discute avec son ingénieur après avoir effectué un tour d'installation.

Après la première demi-heure, toutes les monoplaces ont effectué au moins un tour du circuit, seuls Mercedes et Haas se contentant d'une simple boucle d'installation. Les premiers tours lancés sans dispositifs aéro permettent de constater que les conditions sont difficiles en piste, avec un vent fort qui rend certains freinages et virages compliqués, ainsi que des conditions d'adhérence forcément pas idéales en ce début de roulage sur un tracé poussiéreux.

Mercedes perd du temps dès le début

Sur les coups de 8h45 heure française, le premier événement de ces tests est à signaler, mais pas en piste : les panneaux sont dressés devant le stand Mercedes car la W12 est victime d'un problème de boîte de vitesses. Il va falloir la changer et surtout essayer de comprendre d'où vient le souci ; un temps précieux est d'ores et déjà perdu par les Champions du monde. Peu après, la première cabriole en piste est à mettre au compte de Max Verstappen, qui part en tête-à-queue entre les virages 2 et 3, sans conséquences en dehors des pneus marqués, évidemment.

Lire aussi :

Un peu plus d'une heure après le début du roulage, Esteban Ocon s'empare du premier temps en 1'33"8 (pneus C2) mais Verstappen ne lui laisse cet honneur que quelques instants puisque le Néerlandais réalise 1'32"5 (pneus C2). Daniel Ricciardo, une vingtaine de minutes plus tard, fixe la nouvelle référence provisoire, 0"028 (pneus C2) devant la Red Bull. Les blocages au freinage continuent, notamment au virage 1, alors que le vent demeure très important et qu'une tempête de sable est même annoncée.

À 9h30, au tour de Haas d'annoncer un problème (hydraulique) qui nécessite également le changement de la boîte de vitesses sur la voiture avec laquelle Mick Schumacher n'a fait que sept tours. Il faut rappeler que l'écurie n'a monté son unité de puissance que quelques jours auparavant, à Sakhir.

Après deux heures, toujours pas de signe de la Mercedes en piste. La W12 est une des deux monoplaces sans aucun chrono, avec la Williams FW43B de Roy Nissany qui n'a effectué qu'une douzaine de tours sans franchir la ligne de chronométrage, principalement pour des tests aéro. Pierre Gasly profite de la mi-séance pour inscrire son nom en haut de la feuille des temps avec un 1'32"5 (pneus C2) lui aussi, 0"012 devant Ricciardo. L'Australien ne tarde toutefois pas à retrouver la P1, en 1'32"2 (pneus C2).

Beaucoup de pilotes connaissent des petites sorties de piste, mais Verstappen est particulièrement concerné et visite beaucoup les bas-côtés au volant de la RB16B. Aston Martin connaît une alerte aux alentours de 10h40 avec l'arrêt au bout de la ligne des stands de Vettel et un drapeau jaune qui doit être brandi pour permettre à ses mécaniciens de venir le chercher pour le ramener au garage. Nissany finit par inscrire un temps.

Après trois heures dans cette première journée, Gasly se rapproche à 0"028 de Ricciardo, en pneus C3. Il faut attendre une grosse demi-heure avant la fin de cette matinée pour voir Bottas prendre la piste au volant de la Mercedes, et augmenter le total famélique de... un seul tour affiché jusqu'ici. Le Finlandais est équipé d'un dispositif aéro à l'arrière ; l'écurie n'a même pas pu faire ce travail en début de séance. Schumacher retrouve également la piste après son propre changement de boîte.

Lire aussi :

À dix minutes de la fin de matinée, un drapeau rouge est brandi, le premier du jour, car la Ferrari de Leclerc est immobilisée hors piste au niveau du virage 4. Difficile de dire exactement ce qui s'est passé, mais il pourrait s'agir d'un problème technique. Le circuit est rouvert à quatre minutes du drapeau à damier, sous procédure de Virtual Safety Car, alors que l'atmosphère autour de la piste est désormais très embrumée, en raison du sable soulevé par le vent, la tempête annoncée plus tôt commençant à produire ses effets.

À quel point cela va-t-il perturber le roulage de l'après-midi ? Réponse à partir de 13h.

Bahrain Bahreïn, Jour 1 - Mi-journée

  Pilote Équipe Tours Chrono
1 Australia D. Ricciardo McLaren 45 1'32"203
2 France P. Gasly AlphaTauri 74 1'32"231
3 Netherlands M. Verstappen Red Bull 60 1'32"245
4 France E. Ocon Alpine 55 1'32"959
5 Monaco C. Leclerc Ferrari 59 1'33"242
6 Finland K. Räikkönen Alfa Romeo 63 1'33"320
7 Germany S. Vettel Aston Martin 51 1'33"742 (C3 proto)
8 Israel R. Nissany Williams 39 1'34"789
9 Germany M. Schumacher Haas 15 1'36"126
10 Finland V. Bottas Mercedes 6 1'36"850

partages
commentaires
Le fond plat de l'Aston Martin a déjà bien évolué

Article précédent

Le fond plat de l'Aston Martin a déjà bien évolué

Article suivant

Testez l'accès gratuit Motorsport PRIME sans pub 30 jours

Testez l'accès gratuit Motorsport PRIME sans pub 30 jours
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux
Catégorie Vendredi
Auteur Fabien Gaillard