Bahreïn (2004-2014) : La traversée du désert [2/2]

Lors des deux saisons suivantes, Massa a fait sien ce circuit en l'emportant à chaque fois, sans contestation

Lors des deux saisons suivantes, Massa a fait sien ce circuit en l'emportant à chaque fois, sans contestation. Au moins l'édition 2007 a eu la décence de faire le spectacle, là-encore principalement en milieu de peloton avec les Renault, Toyota, Williams et autres Red Bull puisque le top 6 était cadenassé par les Ferrari, McLaren et BMW. Lewis Hamilton continuait sa belle série de podiums pour ses débuts, Kimi Räikkönen (Ferrari) capitalisait, ce qui allait lui être fort utile au final tandis que Fernando Alonso, en délicatesse avec ses freins, voyait la BMW de Nick Heidfeld devancer sa McLaren.

En 2008, la course a eu le même effet sur le public que le passage du marchand de sable. Seul Lewis Hamilton a réveillé un temps les spectateurs en percutant son ancien équipier Alonso en début de course, le condamnant à une obscure treizième place finale. Raïkkönen a assuré le doublé pour Ferrari, devant les deux BMW de Robert Kubica et Heidfeld et la Mclaren de Heikki Kovalainen. A noter que c'est durant ce week-end que Kubica a décroché la seule pole position de sa carrière, permettant aux anglais de sortir de leur chapeau la formule "Pole on pole !".

2009 comme 2010 n'ont pas tant relevé le niveau que cela niveau animation. Jenson Button a dominé la première année devant Sebastian Vettel et Jarno Trulli qui avait signé une pole surprise sur sa Toyota, mais qui, comme souvent, a plutôt joué le rôle de bouchon en course. Les McLaren et Ferrari se sont contentés de marquer quelques points avec Hamilton quatrième et Räikkönen sixième, le Finlandais ouvrait là le compteur d'unités de Ferrari après trois courses sans. Ce qui restait plus convaincant que pour BMW avec leurs deux pilotes en fond de classement... Quant à Alonso, sa course s'est conclue par une huitième place et... un malaise, faute d'avoir pu s'abreuver durant l'épreuve.

Douze mois plus tard, Bahreïn ouvrait à nouveau la saison mais avec une section sinueuse en plus qui a fait un tel flop que le circuit est vite revenu à sa configuration d'origine. Vettel était bien parti pour imiter Button avant un problème de bougie. Ceci a permis à Alonso de devenir le recordman de victoires en ces lieux avec trois succès, et d'entamer sa collaboration avec Ferrari de la meilleure des manières. Le succès de Ferrari fut complété par la deuxième place de Massa tandis que Schumacher, pour son retour à la compétition après trois ans d'absence, terminait honnête sixième, mais derrière son équipier Rosberg.

Bahreïn aurait dû également ouvrir la saison 2011 mais les vives tensions dans le royaume, consécutives au printemps arabe ont poussé la FIA à annuler l'édition après avoir vainement essayé de la maintenir, y compris à une date ultérieure. Le circuit de Sakhir a fait son retour en 2012, et, fait rarissime, a consacré deux années de suite les trois mêmes pilotes dans le même ordre sur le podium. En effet Vettel a vaincu le désert lors des deux dernières éditions tandis que les Lotus de Räikkönen et de Romain Grosjean le suivaient. Le Français mettait d'ailleurs fin en 2012 à 14 ans d'attente pour voir un Français sur un podium en Formule 1 : le dernier en date était Jean Alesi en Belgique en 1998.

Il semble en tout cas assez improbable que ce trio se retrouve à nouveau sur les trois marches ce dimanche, du moins concernant Grosjean. En attendant la première édition sous les spotlights, bon anniversaire au Grand Prix de Bahreïn !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Jenson Button , Jean Alesi , Nick Heidfeld , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Heikki Kovalainen , Robert Kubica , Sebastian Vettel , Romain Grosjean
Équipes McLaren , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités