Programmé en avril 2018, Bakou veut revenir en juin en 2019

Les organisateurs du Grand Prix d'Azerbaïdjan sont heureux d'avoir fait déplacer leur épreuve en avril en 2018, mais préféreraient reprendre leur place originale en juin à partir de 2019.

Programmé en avril 2018, Bakou veut revenir en juin en 2019
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12 sort large au départ
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10, Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Felipe Massa, Williams FW40, Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 et David Coulthard, sur le podium avec le drapeau de l'Azerbaïdjan
Pierre Wache, ingénieur Red Bull Racing, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Lance Stroll, Williams
Des feux d'artifice

Le promoteur de Bakou, Arif Rahimov, a déclaré avoir demandé à la F1 une date différente la saison prochaine en raison d'un conflit avec un événement majeur qui est prévu en juin sur la place qui sert au paddock.

La course a ainsi été inversée avec la date accordée au GP de Russie, le 29 avril, Sotchi ayant été déplacé plus tard dans l'année pour se tenir après la Coupe du Monde de football à l'été.

"Nous avons demandé à être déplacés à une date plus avancée", explique Rahimov à Motorsport.com. "Parce que nous voulions utiliser la place pour une parade en juin l'année prochaine, pour le 100e anniversaire de la république. Et ensuite, en juillet, la saison européenne est trop dense, on ne peut pas s'y insérer."

"Nous souhaiterions revenir en juin en 2019, nous en sommes contents. En général, la date de juin marche bien. Ce sont probablement plus ou moins les meilleures conditions météo que nous pouvons avoir, c'est chaud sous le soleil, mais une fois que vous avez de l'ombre, c'est OK. Fin avril, ça peut descendre à 14-15°C. Ce n'est pas un froid glacial, mais ce n'est pas un temps à mettre un t-shirt."

Rahimov espère que l'avancée à avril ne va pas porter atteinte à l'affluence des spectateurs, qui a augmenté de 30% cette année par rapport au GP d'Europe inaugural en 2016, avec plus de visiteurs venant d'outre-mer. "Tant que nous offrons tout le spectacle et que tout fonctionne, je ne pense pas que ce changement affecte vraiment la fréquentation. Elle a pas mal augmenté cette année."

Même s'il y a le désir d'un retour en juin en 2019, Rahimov sait qu'il ne sera pas facile de trouver de la place pour une course qui a été intégrée à un package de manches hors Europe. "On ne sait jamais peut-être qu'ils vont étirer le calendrier au début du mois de mars ou quelque chose comme ça. Avec la configuration actuelle, c'est difficile."

partages
commentaires
Red Bull attend un carburant plus performant pour Silverstone

Article précédent

Red Bull attend un carburant plus performant pour Silverstone

Article suivant

Renault a "immédiatement rectifié" ses problèmes de fiabilité

Renault a "immédiatement rectifié" ses problèmes de fiabilité
Charger les commentaires