Bakou se prépare à accueillir la F1

En 2016, l'Azerbaïdjan accueillera la Formule 1 pour la première fois de son histoire. Et c'est donc à Bakou, en pleine ville, que les V6 turbo rugiront tout au long d'un tracé d'une distance légèrement supérieure à 6 km.

En plein essor, la capitale du pays accueille en ce moment les Jeux Européens, démontrant ainsi ses ambitions et sa volonté d'accueillir de grands événements sportifs. 

"Le projet du Grand Prix n'est pas loin d'être bouclé," déclare Chingiz Mehdiyev, Directeur des Opérations de l'événement. "Nous sommes à présent dans la phase d'homologation, puis nous pourrons enfin passer à la construction."

Des travaux sont en effet à réaliser dans la ville, qui doit par exemple se munir de nouveaux grillages aux abords des 20 virages du circuit. 

"Le tracé se situe au cœur de la ville et longe quelque peu la côte. Je pense donc que la course devrait être fantastique," ajoute Mehdiyev. "Dans la vieille ville, certains virages sont abruptes et devraient représenter un beau défi."

Se faire une place sur la carte mondiale

L'Azerbaïdjan, dont personne ou presque n'entendait parler il y a quelques années seulement, est sans conteste en train de se frayer un passage, et de se créer un nom dans le monde du sport.

"Nous voulons apparaître sur la carte du sport mondial," affirme le Ministre de la Jeunesse et des Sports du pays, Azad Rahimov.

"Nous désirons que notre pays soit visible par le monde entier, et que nos jeunes s'enthousiasment pour le sport. 66% de notre population a aujourd'hui moins de 55 ans, nous voulons donc que nos citoyens soient actifs et participent à la construction du pays."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags azerbaïdjan, bakou, circuit, f1, ville