Baquets fermés - Rob Smedley se dit favorable

Rob Smedley, Directeur de la Performance Williams, estime qu'il serait très facile d'implémenter des cockpits fermés, après avoir été interrogé sur la possibilité de voir un tel dispositif arriver en F1 pour protéger la tête des pilotes

Rob Smedley, Directeur de la Performance Williams, estime qu'il serait très facile d'implémenter des cockpits fermés, après avoir été interrogé sur la possibilité de voir un tel dispositif arriver en F1 pour protéger la tête des pilotes.

Jules Bianchi, dont les dernières nouvelle officielles

font toujours état d'un état critique et stable

, a été touché à la tête lors d'un accident voyant sa monoplace entrer en contact frontal avec un engin de dépannage, intervenant sur l'auto accidentée d'Adrian Sutil. Comme vous l'a rappelé ToileF1 après l'accident, la FIA développe et envisage depuis plusieurs années une "bulle" de protection, scellant le cockpit des pilotes, et capable de repousser débris et chocs violents.

Déjà sensibilisé par l'accident du GP de Hongrie 2009, lorsque son pilote Felipe Massa avait été frappé en pleine tête par un ressort de suspension, Rob Smedley explique que l'installation d'une cellule fermée sur une F1 serait "quelque chose de très simple à mettre en place d'un point de vue technique". "Cela changerait l'apparence des F1, ce qui je pense est un argument esthétique : ce sont des voitures de course non carrossées, à baquet ouvert".

Un dispositif déjà sérieusement envisagé

"C'est quelque chose que nous avons beaucoup regardé lors des réunions de Groupe de Travail Technique. C'est venu lorsque que Felipe a eu son accident. Il s'agit de quelque chose que nous avons étudié, et avec quoi nous sommes allés et venus. Il ne s'agit pas d'un sujet classé".

Personnellement, Smedley ne serait pas contre l'implémentation d'un tel changement au plus haut niveau du sport automobile. "Est-ce que ça change un petit peu la formule? Je pense que si l'on regarde à quoi ressemblent les autos en 2014 et à quoi elles ressemblaient en 1950, quand le championnat a débuté, elles n'ont pas l'air vraiment similaires, honnêtement. Alors, est-ce que l'esthétique est un argument ou pas…certainement pas pour moi. Peut-être pour d'autres personnes".

Quant à l'argument de la visibilité, il est relativement perfectible avec un peu de Recherche et Développement, estime l'ingénieur.

"Il y a des voitures [comme ceci] qui font les 24 Heures du Mans dans l'obscurité et je me suis rendu sur pas mal de courses où il a plu assez fortement. Je suis sûr que les personnes très intelligentes qui dessinent les voitures ont contourné les problèmes de visibilité. Une nouvelle fois, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un argument très solide".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Adrian Sutil , Jules Bianchi
Équipes Williams
Type d'article Actualités