BAR - Le troisième cycle F1 de Honda

Honda revient l’an prochain en F1 en tant que fournisseur moteur exclusif de McLaren et affute déjà activement ses armes avec ambition

Honda revient l’an prochain en F1 en tant que fournisseur moteur exclusif de McLaren et affute déjà activement ses armes avec ambition.



En 1999, le motoriste nippon annonçait –déjà- un autre retour en F1 après 8 saisons d’absence (depuis 1992), pour ce qui fut sa troisième ère dans la catégorie reine. La jeune équipe British American Racing (BAR) venait de sécuriser un accord avec Honda pour la saison 2000, sur une durée contractuelle de trois ans.



Pour cela, le team de Craig Pollock et Jacques Villeneuve avait dû annoncer dès la première mi-saison de son partenariat avec le fournisseur de V10 Supertec que celui-ci serait interrompu, en dépit d’un contrat signé pour deux ans. Le bloc Supertec (société de Flavio Briatore) avait laissé le team dans un profond embarras après seulement quelques manches en raison de nombreuses casses et BAR n’avait eu besoin que de quelques semaines pour comprendre que ses besoins étaient massifs pour progresser.



La promesse de Honda était par ailleurs bien plus intéressante d’un point de vue technique et intégration pour BAR : la marque japonaise avait en effet l’intention de nouer une relation particulière avec le team dans les domaines du développement châssis et de la gestion des systèmes, tout en promettant de ne pas partager de données avec sa société cousine, Mugen, équipant alors Jordan. Un parallèle que l’on peut une nouvelle fois dresser avec le partenariat établi de nos jour entre Honda et McLaren, destiné à être exclusif pour au moins deux saisons.



L’association BAR-Honda ne signa qu’une unique victoire en F1,

aux mains de Jenson Button

, sur le GP de Hongrie 2006.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Jacques Villeneuve , Flavio Briatore
Équipes McLaren
Type d'article Actualités